Résultats 2009 : Malgré la crise et un bénéfice en recul, Mondial Assistance reste un solide leader

    L’année 2009 aura été une année de hausse de la sinistralité pour Mondial Assistance, qui reste cependant le « leader mondial de l’assistance en terme de chiffre d’affaires, de résultats techniques, financiers et en emploi » selon son président Rémi Grenier.

    Avec un chiffre d’affaires porté à 1,673Md d’euros en 2009, Mondial Assistance poursuit sa progression avec un léger ralentissement par rapport aux années passées. La hausse entre 2008 et 2009 est de 4,8% (5,4% à changes constants) alors qu’elle frôlait les 6% entre 2007 et 2008.

    Surtout, le résultat net recule lui de près de 10,5%, à 56M d’euros contre 62,6M en 2008. Les explications sont simples pour la filiale de l’assureur Allianz. La sinistralité en hausse, les charges d’impôts et les provisions sur créances douteuses ont impacté le résultat net.

    La hausse de la sinistralité entraîne également une dégradation du ratio combiné qui gagne un point en passant de 94,9 et 95,9. Celui-ci a d’ailleurs été détaillé lors de la présentation des résultats à la presse. La sinistralité affecte de 2,5 points le ratio, tandis que les frais généraux l’améliorent d’1,5 point.

    Mondial Assistance, dont l’activité hors d’Europe tend à croitre fortement, a également dévoilé les chiffres des pays les plus porteurs en terme de chiffre d’affaires. La France, toujours en tête – et de loin – avec plus de 375M d’euros de chiffre d’affaires devance les États-Unis où seuls les produits « voyage » sont exploités et qui présentent un CA de plus de 200M d’euros. Vient ensuite l’Australie qui réalise un CA de presque 150M d’euros, alors que la zone « Australie – Asie » représente un CA de… 178M d’euros (11% du CA du groupe et 17,9% de croissance) !

    Dans le détail, la zone « Amérique », avec un CA de 340M d’euros, compte pour 20% du CA du groupe et a connu une croissance de 16,1%. La zone Europe a vécu une année plus difficile avec une croissance de seulement 1,9% et un CA de 1.126M d’euros. C’est surtout l’Europe du Nord et les pays anglo-saxons qui ont tiré vers le bas la croissance, alors que les pays comme l’Espagne, la Grèce ou la Suisse ont eux amélioré leur croissance respective de 11,7%, 21,4% et 12,4% respectivement.

    3M d’euros maximum pour le volcan Eyjafjöll

    Mondial Assistance a connu une année durant laquelle la répartition des activités est restée proche de 2008, même si les voyages et l’automobile reculent un peu à la faveur de la branche « Santé, habitation, services à la personne… » L’activité d’assurance voyage compte pour 47% contre 48% en 2008 (+3,8% de croissance) dans l’activité totale, l’automobile pour 37% (39% en 2008 et -0,1% de croissance) et la troisième branche pour 16% (contre 13% en 2008, avec une croissance de 22,8%).

    Cette diversité s’accompagne également « d’un socle solide » qu’a souligné Dider Lebret, directeur de Mondial Assistance France en prenant l’exemple du marché hexagonal qui s’appuie sur des partenariats de longue date, tant avec des constructeurs auto (BMW, Citroën) ou des banques et assurances comme Allianz, ACM (groupe Crédit Mutuel), Pacifica (Groupe Crédit Agricole) notamment. La France présente ainsi en 2009 une croissance de 9,2%.

    Enfin, pour 2010, l’année commence avec une forte pression de la sinistralité. « Les mois de janvier et février ont été comparables aux mois d’été » a rappelé Remi Grenier, parlant ainsi de la tempête Xynthia ainsi que des mauvaises conditions météorologiques. Pour finir, le volcan islandais Eyjafjöll coûtera au maximum 3M d’euros à la société d’assurance, couverte en réassurance pour tout ce qui sera à sa charge en plus.