Notation : La réassurance mondiale passe sous perspective négative

Perspective
L'agence de notation S&P Global Ratings a placé la réassurance sous perspective négative.

Entre pertes liées à la pandémie de Covid-19 et instabilité des marchés, les réassureurs vont être affectés, selon l’agence de notation S&P Global Ratings qui a abaissé la perspective du secteur de stable à négative.

“Les pertes liées à la pandémie, combinées à la volatilité des marchés financiers et à la baisse des rendements des investissements, empêcheront probablement le secteur mondial de la réassurance de répondre à nos attentes en matière de bénéfices pour 2020”, prévoit l’agence dans une note diffusée mardi. Le secteur de la réassurance, dont l’activité consiste à couvrir les assureurs, a déjà souffert ces trois dernières années “en raison de pertes importantes dues à des catastrophes naturelles et d’une concurrence féroce” et “une fois de plus” il “ne gagnera pas son coût du capital cette année”, anticipe S&P Global Ratings.

L’agence de notation table sur une perte de rentabilité qui se traduira par un “ratio combiné” – indicateur qui mesure le rapport entre les cotisations reçues et les indemnisations versées – entre 101 et 105%. Plus cet indicateur est inférieur à 100%, plus l’activité est rentable. Cet indicateur-clé dans l’assurance pourrait même aller bien au-delà, selon l’agence de notation, “si les pertes mondiales assurées liées au Covid-19 dépassent les 30 milliards de dollars pour l’ensemble du secteur de la (ré)assurance”.

Ces prévisions associées aux conditions commerciales “de plus en plus difficiles” du secteur amènent l’agence de notation à réviser ses perspectives pour la réassurance mondiale. Elle prévoit également “de prendre des mesures de notation négatives” envers les réassureurs dont les pertes liées au Covid-19 “effacent leurs bénéfices” et qui, selon elle, ne seront pas en mesure de “reconstituer suffisamment leur capitalisation au cours des 12 à 24 prochains mois”, ainsi que ceux ayant débuté l’année “avec une performance opérationnelle déjà historiquement plus faible”.

Néanmoins, la tarification de la réassurance dommage “se durcit”, “les bénéfices de la réassurance vie restent stables jusqu’à présent et le capital du secteur reste solide, bien que plus faible qu’à la fin de l’année 2019”, nuance l’agence de notation.

Bannière contenus sur le coronavirus

Que pensez-vous du sujet ?