Mutuelles : Les anciens dirigeants de Landes Mutualité mis en cause

L’administrateur provisoire de Landes Mutualité vient de déposer une plainte contre X pour abus de confiance et présentation de faux bilans. Les anciens dirigeants de la mutuelle sont a priori visés par cette plainte, remise au procureur de Toulouse.

Philippe Bonin, le dirigeant transitoire de Landes Mutualité, Vittavi et GMV (union entre ces deux mutuelles) a déposé une plainte contre X la semaine dernière pour escroquerie, abus de confiance, présentation de faux bilans et de comptes inexacts. Un nouveau rebondissement dans cette affaire, où les anciens dirigeants de Landes Mutualité semblent être mis en cause. En effet, Jacques Marsant, l’ancien directeur général, et son proche collaborateur Bruno Freche sont de toute évidence visés par cette action en justice.

Nous faisions état il y a quelques semaines des importants dysfonctionnements de gestion et des irrégularités économiques de GMV. (voir article précédent).

La plainte de Philippe Bonin vise également plusieurs opérations financières entre Landes Mutualité et différentes filiales. Il fait allusion entre autres à l’acquisition d’un cabinet de courtage pour un prix exorbitant de 8M d’euros, soit quatre fois le montant du chiffre d’affaires. De plus, selon le quotidien Sud-Ouest, la justice devra enquêter sur les éventuelles relations entre Landes Mutualité et une société dont un médecin parisien était actionnaire à 50 %. Chaque année, la mutuelle lui versait plus de 1M d’euros à cette entreprise, au titre de prestations parfois qualifiées de « fictives ».

Le procureur toulousain chargé de la plainte devra également enquêter sur la sincérité des comptes produits qui pose des interrogations. Un audit réalisé par le cabinet Secafi estime dans les colonnes de Sud-Ouest que « Les comptes 2009 seront sans doute en pertes lourdes, et elles devraient se concentrer sur Landes Mutualité. »

GMV qui avait pour ambition d’être l’union mutualiste du Grand Sud-Ouest, n’est pas encore prête à sortir du marasme dans lequel elle se trouve. Pourtant, le 27 avril dernier, la mutuelle girondine Myriade a annoncée son entrée chez GMV, de quoi se tourner un peu vers l’avenir. De son côté Jacques Marsant, l’ancien dirigeant de Landes Mutualité reste muet.