Mutuelles étudiantes : La CPU souhaite améliorer l’accès aux soins des étudiants

Au début du mois de juillet, un protocole d’accord a été signé entre la CPU (la Conférence des présidents d’université) et les mutuelles étudiantes (FEDEME, LMDE, USEM) afin d’améliorer notamment l’accès aux soins des étudiants. Il faut savoir qu’en France, près d’un étudiant sur quatre renonce à se soigner pour des raisons financières.

Le 1 juillet dernier, la CPU a donc passé un accord avec les trois principales mutuelles étudiantes en charge la gestion du système de sécurité sociale étudiant, la FEDEME (Fédération de la mutualité étudiante), la LMDE (La mutuelle des étudiants), et l’USEM (Union nationale des mutuelles étudiantes régionales), afin d’améliorer l’accès aux soins des étudiants.

Ces mutuelles, qui participent chaque année au processus d’affiliation des étudiants à ce régime obligatoire, et les présidents d’universités, se sont engagés à perfectionner l’information des universitaires. L’accord prévoit une plus grande clarté sur le système de soins, tout en réaffirmant la présence des mutuelles lors des inscriptions de rentrée. Le but est de veiller à ce que conformément à la loi, tous les étudiants bénéficient de la sécurité sociale étudiante, et donc d’une complémentaire santé adaptée.

Enfin, ce protocole prévoit de favoriser les synergies entre les mutuelles étudiantes et les universités, notamment par un renforcement des liens entre les mutuelles étudiantes et les services universitaires de médecine préventive. Cela passe par la mise en place d’actions communes de prévention dans les universités, et la mise en place de centres de santé pour favoriser l’accès aux soins des étudiants. Les signataires souhaitent également faire vivre cet accord localement, des instances de coordination (mutuelles locales, université et ses services de santé) seront mises alors mises en place et un comité de suivi national sera créé afin de mutualiser les bonnes pratiques dans ce sens.