Mouvement / Générali : consensus pour nommer M. Galateri à la présidence

Les administrateurs de l’assureur italien Generali sont parvenus à un consensus en vue de la nomination vendredi de Gabriele Galateri di Genola à la présidence du groupe en remplacement de Cesare Geronzi, poussé à la démission mercredi, selon une source proche du dossier.

Le conseil d’administration de Generali devait se réunir plus tard vendredi, mais les membres du conseil sont parvenus à un ample consensus pour nommer M. Galateri di Genola à la présidence, a indiqué cette source à l’AFP.

Gabriele Galateri di Genola était présenté comme le favori pour devenir président de Generali, même si d’autres noms avaient été évoqués comme celui de l’ancien commissaire européen Mario Monti ou celui de l’ancien ministre italien de l’Economie Domenico Siniscalco.

M. Galateri di Genola est actuellement président de Telecom Italia, fonction à laquelle il ne devait pas être reconduit lors de la prochaine assemblée générale.

Il a par ailleurs été président de 2003 à 2007 de la banque d’affaires Mediobanca, premier actionnaire de Generali dont l’influence est prépondérante au sein du conseil d’administration de l’assureur.

Cesare Geronzi a été contraint mercredi à la démission après plusieurs mois de tensions avec le directeur général de Generali, Giovanni Perissinotto, et certains administrateurs. La majorité du conseil d’administration de Generali était prête à adopter une motion de défiance contre lui.

Personnage influent mais controversé, M. Geronzi – qui avait été lui aussi président de Mediobanca avant d’arriver à Generali – avait été nommé en avril dernier à la présidence de l’assureur pour remplacer le Français Antoine Bernheim.

 

Milan (Italie), 8 avril 2011 (AFP)