Modèle mutualiste : La France dans le top 5 mondial

CARTE ET INFOGRAPHIES INTERACTIVES – Une étude* de la Fédération internationale des coopératives et mutuelles d’assurance (Icmif) montre que les assureurs mutualistes et coopératifs ont enregistré, en 2013, la meilleure croissance au niveau mondial par rapport aux autres acteurs de l’assurance. Ils continuent ainsi de grappiller des parts de marché. La France s’inscrit dans cette tendance.

Les assureurs mutualistes ne connaissent pas la crise. Selon l’Icmif, les primes globales des mutuelles et coopératives d’assurance ont grimpé de 28% entre 2007 et 2014, quand celles du marché mondial de l’assurance croissaient de 11%. En 2013, ce sont les activités d’assurance de biens et de responsabilité, une fois n’est pas coutume, qui ont tiré le secteur vers le haut. Elle ont même atteint un niveau record. Les primes en vie ont, elles, légèrement baissé.

« La crise financière a entrainé un changement de comportement d’achat chez les consommateurs en matière d’assurance et d’autres produits financiers […]. Ce changement de comportement d’achat chez les consommateurs a conféré au modèle d’assurance mutualiste un avantage concurrentiel par rapport aux compagnies d’assurances détenues par des actionnaires », relève l’étude pour expliquer ces gains de part de marché. « Les coûts plus faibles habituellement associés aux assureurs mutualistes se répercutent sur l’assuré/sociétaire sous forme de prix plus compétitifs et, à l’inverse des sociétés par actions, qui sont confrontées à la pression de devoir générer des profits à court terme pour les actionnaires externes, les assureurs mutualistes ont l’avantage d’avoir une perspective sur le long terme et peuvent être gérées avec comme objectif de protéger les intérêts de l’entreprise et de ses clients. »

Les coopératives et les mutuelles d’assurance font mieux que le marché global tous segments confondus ces sept dernières années.

Une évolution a contre-sens du marché de l’assurance globalement tirée par l’assurance-vie. Cette dernière permet à la plupart des pays de voir la part de marché des assureurs mutualistes et coopératifs croître entre 2012 et 2013. Sur la carte ci-dessous, vous pouvez visualiser les parts de marché des coopératifs et mutualistes dans 35 pays. En activant « Evolution en % » dans la partie « Visible layer » en haut à droite de la carte, vous pouvez également voir les évolutions de ces parts de marché dans ces mêmes pays. Pour revenir à la première carte, il faut désactiver Evolution en % » dans la partie « Visible layer ».

La France dans le top 5, voire le top 3

En termes de parts de marché, la France se classe au 5e rang mondial avec des mutuelles d’assurance qui pèsent 46,3% du marché de l’assurance. A noter que pour la France, les mutuelles d’assurance santé complémentaires (mutuelles 45) ont été incluses dans le calcul des primes.
En termes de volumes de primes, sur le même périmètre que précédemment, la France pointe à la 3e place derrière les Etats-Unis et le Japon. Même classement si l’on se penche sur le volume des actifs, le nombre d’entreprises et le nombre d’employés.

Au total, la France représente 10,9% du marché mutualiste mondial, ce qui la place au 3e rang derrière les Etats-Unis (36,5%) et le Japon (17,8%). Les 10 plus grand marché de l’assurance du monde (Etats-Unis, Japon, Royaume-Uni, France, Chine, Allemagne, Italie, République de Corée, Canada et Pays-Bas) pèsent ensemble 86% du marché mutualiste mondial.

Etude réalisée sur la base du revenu des primes, des actifs, des investissements et des données sociales de plus de 5.000 entreprises d’assurance dans 77 pays.