Mise en situation : Faire un rebond commercial à la suite d’un sinistre de la vie courante

En France, toutes causes et toutes tranches d’âges confondues, les accidents de la vie courante touchent plus de 11 millions de personnes chaque année, dont 4,5 millions font l’objet d’un recours aux urgences et plusieurs centaines de milliers d’hospitalisations. Ils sont à l’origine d’environ 20.000 décès chaque année (5 fois plus que les accidents de la route et 20 fois plus que les accidents de travail !).

Blessure causée à un tiers

La RC vie privée, incluse dans presque toutes les assurances habitation, pourra être mise en jeu pour indemniser la victime des dommages causés par l’assuré, du fait de sa responsabilité.

Blessure causée par un tiers

En plus de la mise en jeu du régime de protection sociale (Sécurité sociale, …) qui prend en charge les frais de soins et les éventuelles indemnisations pour incapacité ou invalidité, un recours contre le tiers fautif peut s’avérer nécessaire pour compléter l’indemnisation des préjudices. La garantie défense-recours, associée à la RC Vie privée, peut-être mise en jeu à cet effet.

Blessure subie sans tiers

Le régime de protection sociale de l’assuré prend en charge les frais de soin ou d’hospitalisation, ainsi que les éventuelles indemnisations pour incapacité ou invalidité.

REBOND COMMERCIAL :

La survenance d’un sinistre corporel permet de faire un point sur les garanties indispensables pour la protection des familles :

1. RC vie privée + défense-recours (blessures causées ou subies),
2. Protection juridique vie privée (blessures causées ou subies),
3. Complémentaire santé (blessures subies),
4. Garantie des Accidents de la Vie (blessures subies),
5. Contrat de prévoyance, avec des garanties incapacité, invalidité et décès (blessures subies).

Avec Kaléa Formation