Matinale “Cyber risques” du 30 janvier 2018

    Retour_sur_cyber_risques

    Sujet d’intérêt croissant pour les assureurs, à la mesure des attentes ou des craintes des clients et du développement des technologies, l’assurance des Cyber risques est depuis deux ans un sujet de réflexion majeur pour le CercleLAB. Après une première conférence « intense » en 2016, la Matinale du 30 janvier dernier était cette fois-ci entièrement tournée vers le marché des Particuliers et des TPE. Bénéficiant des expertises de WAVESTONE, du Cabinet d’avocats Smart Law Fabric, de BEAZLEY (acteur des Lloyds) et du courtier ACCRMA, elle s’était fixée pour objectifs d’apporter un large éclairage sur :-les nouveaux risques, -les attentes du marché, – la poussée réglementaire, – la situation du marché aux US et au UK…

    Voici quelques outputs marquants de cette matinée :

    -Le marché est en réelle croissance, et « l’effet RGPD » en est l’amplificateur, autant du côté des particuliers sensibilisés par le « buzz », que des entreprises rendues responsables de toute perte ou diffusion de données personnelles sensibles.

    -L’arrivée de l’IA, et la multiplication des objets collecteurs de données entretiendra cette croissance

    -Les marchés anglo-saxons semblent beaucoup plus mûrs et actifs

    -La Prévention est un sujet-clé

    -Le rôle des juristes spécialisés est fondamental dans la gestion de toute la chaîne de protection, depuis la prévention jusqu’au sinistre, en passant par l’organisation et les SI.

    -L’assurabilité des risques est très évolutive, nonobstant les dimensions fraude, image et e-réputation.

    -Enfin, les mécanismes de tarification ne peuvent plus relever d’une approche traditionnelle devant un risque à fréquence et gravité très fluctuantes, mais devront demain intégrer des outils prospectifs…voire intelligents .

    Sans doute une belle matière, là aussi, à expérimenter des logiques d’IA et de deep learning !

     

    Olivier BLANDIN

    Directeur Associé du CercleLAB

    Fondateur ACCRMA