Le rapprochement de la Mutuelle Générale avec Malakoff Médéric, sujet phare du Petit déjeuner off de La Lettre de l’Assurance

Le prochain Petit déjeuner « off » de La Lettre de l’Assurance avec Patrick Sagon, le PDG de La Mutuelle Générale, affiche complet. Le 5 mai prochain, Benoit Martin, rédacteur en chef de La Lettre de l’Assurance, et Patrick Sagon vont aborder les sujets d’actualité du secteur, notamment les regroupements d’entreprises dans le cadre de la généralisation de la complémentaire santé.

Où en est le rapprochement entre la Mutuelle Générale et Malakoff Médéric ?

D’ici janvier 2016, la Mutuelle Générale et Malakoff Médéric doivent entériner la création d’une société de groupe d’assurance mutuelle (Sgam). Un statut juridique qui a été choisi parce qu’il permet une représentation équilibrée entre les acteurs paritaires et mutualistes. Comment se passent les relations entre la mutuelle présidée par Patrick Sagon et le groupe de protection sociale dirigé par Guillaume Sarkozy ? Quelle gouvernance pour la nouvelle entité ?

Comment le marché de la santé va-t-il évoluer avec l’ANI ?

Cela n’a échappé à personne. Ces rapprochements s’inscrivent dans le cadre de la généralisation de la complémentaire santé. Le groupe combiné représenterait 4,6Mds d’euros de chiffre d’affaires, 4,5Mds d’euros de fonds propres et 6 millions d’assurés.
En attendant de connaître le nom et l’organigramme de la nouvelle entité, la Banque Postale annonçait début avril la signature de l’accord fixant le partenariat entre la Banque Postale, Malakoff Médéric et la Mutuelle Générale en matière d’assurance santé collective. Quels sont les avantages stratégiques d’un tel partenariat pour chacun des acteurs ?

Quel est l’avenir des mutuelles ?

On comptait plus de 1.300 mutuelles en 2005 contre 450 en 2014. Depuis une dizaine d’années, sous la pression de solvabilité 2 et de la concurrence des assureurs et bancassureurs, un mouvement de concentration des mutuelles, institutions de prévoyance et groupes de protection sociale s’est enclenché. Ainsi, le nombre de mutuelles a été plus que divisé par deux. Comment vont évoluer les mutuelles dans le cadre de l’ANI, dont l’activité est encore trop dépendante de l’assurance santé ?

Le petit déjeuner off de la Lettre de l’Assurance réunit tous les mois une trentaine de professionnels autour d’une personnalité. Il ne reste plus de place pour participer à la rencontre avec Patrick Sagon le 5 mai prochain, mais vous pouvez nous contacter pour être inscrit dans la liste d’attente.

Informations et inscriptions :
Mariona Vivar
Event manager – Seroni
01 45 88 42 08