Investissement : Premières participations pour le FSP créé par quatre assureurs

Le Fonds stratégique de participations (FSP) créé par Cardif, Sogecap, CNP Assurances et et Crédit Agricole Assurances, annonce deux prises de participation chez Arkema et Seb.

Le Fonds stratégique de participations (FSP), société d’investissements créée par quatre grands établissements financiers français en 2012, a réalisé ses deux premiers investissements en achetant 6,05% du chimiste Arkema et 5,25% du groupe de petit électroménager Seb, a-t-il annoncé mercredi dans un communiqué.

Pour ses premiers investissements, le FSP a choisi d’intégrer le capital d’Arkema et du groupe SEB, entreprises à forte valeur ajoutée dans le paysage économique français“, a souligné le communiqué. “Ces participations bénéficient d’un management de qualité, d’un modèle robuste et d’une gouvernance forte, offrant des perspectives de développement de long terme“.

Au cours de clôture de mardi, la participation d’Arkema valait environ 273M d’euros et celle de Seb autour de 161M d’euros, selon des calculs effectués par l’AFP. Dans un communiqué distinct, le groupe Seb s’est dit “heureux” d’annoncer l’arrivée “amicale et pleinement concertée avec le conseil d’administration et la direction générale du groupe” du FSP à son capital “dans une optique d’investissement de long terme“.

L’entrée du FSP au capital de Seb SA permettra de conforter encore la stabilité de notre actionnariat de référence qui constitue un point d’ancrage crucial dans la mise en oeuvre de notre stratégie de long terme“, a commenté Thierry de La Tour d’Artaise, PDG de Seb, cité dans le communiqué. “L’adossement du Fonds à une forte puissance financière est en outre un atout majeur pour notre développement futur“.

Le FSP, fondé par BNP Paribas Cardif, CNP Assurances, Crédit Agricole Assurances et Sogécap (Société Générale), indique qu’il a vocation à agir “en tant qu’investisseur de long terme” tout en participant à la gouvernance des sociétés dans lesquelles il investit. Sa gestion a été confiée au groupe Edmond de Rothschild.

Il souhaite être un “actionnaire important” au sein des entreprises françaises cotées au SBF 250 pour “contribuer ainsi activement au soutien du financement de l’économie“. L’objectif affiché des quatre investisseurs institutionnels de référence est d’orienter “une partie de l’épargne longue des Français, détenue au sein de l’assurance-vie, vers des investissements en actions, compatibles avec leurs passifs de longue duration“.

Le FSP entend réaliser ses investissements en concertation avec les entreprises cibles, et disposer d’un représentant au sein de leurs conseils d’administration par le biais d’une personnalité indépendante. Le groupe Seb a d’ailleurs précisé que le représentant du FSP à son conseil serait coopté dans un premier temps. Sa nomination sera ensuite proposée pour ratification à l’assemblée générale de 2014.

Paris, 3 juillet 2013 (AFP)