Fusion : Un expert indépendant soutient l’offre de l’union entre AMP et Axa APH

L’accord entre l’assureur français Axa et le groupe australien AMP pour se partager Axa Asia Pacific Holdings (Axa APH) est « juste et raisonnable », a estimé lundi un expert indépendant, ce qui constitue une nouvelle étape vers la conclusion de l’opération prévue fin mars.

« La valeur délivrée aux actionnaires minoritaires d’Axa APH, dans le cadre de l’offre est convaincante » et « en l’absence d’une offre plus élevée, l’offre est juste et raisonnable et dans les meilleurs intérêts des actionnaires minoritaires », selon les conclusions du rapport préparé par Grant Samuel.

Les actionnaires d’Axa APH, dont les minoritaires qui disposent d’une minorité de blocage, doivent se rencontrer le 2 mars afin de se prononcer sur l’offre, a précisé la filiale d’Axa dans un communiqué. nime des administrateurs d’Axa APH et l’aval des autorités de la concurrence australienne et néo-zélandaise.

L’opération, sur laquelle se sont mis d’accord en novembre les deux groupes et qui doit être bouclée le 30 mars, doit se faire en deux étapes. Dans un premier temps, AMP et Axa APH fusionneront, puis dans un second, AMP cèdera les activités asiatiques d’Axa APH à Axa qui se désengage ainsi de Nouvelle-Zélande et d’Australie.

L’offre de la compagnie australienne d’assurances et de gestion de patrimoine AMP valorise Axa APH à 13Mds de dollars australiens (9,3Mds d’euros). Avec cette opération, Axa, qui détient actuellement 53,9% d’Axa APH, sera le seul maître à bord concernant ses activités asiatiques, ne dépendant plus des actionnaires minoritaires australiens, qui détiennent une minorité de
blocage.

Vers 11H00 (10H00 GMT), à la Bourse de Paris, le titre Axa perdait 0,96% à 14,40 euros, après avoir pris plus de 1% dans les premiers échanges. Le CAC 40 lâchait lui 0,30%. De leur côté, à la Bourse de Sydney, AMP a terminé stable à 5,18 dollars australiens et Axa APH a pris 0,16% à 6,40 dollars, tandis que l’indice australien S&P ASX 200 a perdu 0,80%.

Paris, 17 jan 2011 (AFP)