Fraude : L’ACPR à nouveau victime d’une usurpation d’identité

L’ACPR met une nouvelle fois en garde le public sur une utilisation frauduleuse de son identité.

Le 18 juin dernier, déjà, l’autorité de contrôle se fendait d’un communiqué sur une usurpation d’identité à son encontre. Ce 9 juillet, elle alerte une nouvelle fois le public sur l’utilisation du logo, des numéros de téléphone et des adresses dans des appels, des courriers électroniques ou d’autre documents. “Ces manœuvres peuvent prendre la forme de fausses ‘attestation de récupération de fonds’ ou avoir pour objet ‘une interdiction bancaire’ ou ‘un déblocage de crédit'”, indique un communiqué.

Une nouvelle fois, l’ACPR précise qu’elle “ne demande jamais que lui soit communiquées des coordonnées bancaires, que ce soit par courrier électronique ou par téléphone”, et qu’il convient par conséquent de ne pas donner suite à ces sollicitations.

Les personnes démarchées peuvent se rendre sur le site internet mis en place par les pouvoirs publics pour signaler les escroqueries et les contenus illicites. Elles peuvent en outre porter plainte pour tentative d’extorsion de fonds.