Expertise : Stelliant met la main sur GM Consultant

Stelliant-GMC

Le groupe Stelliant, par l’intermédiaire de sa filiale TGS, annonce être entré en négociation exclusive avec le cabinet GM Consultant en vue d’une prise de participation majoritaire. Le nouvel ensemble TGS-GMC devrait être opérationnel dès la rentrée prochaine.

Le marché de l’expertise continue inexorablement son mouvement de concentration. Le groupe Stelliant, par l’intermédiaire de sa filiale TGS (25M d’euros de CA en 2018), annonce être entré en négociation exclusive avec le cabinet d’expertise GM Consultant (28M d’euros de CA en 2018) en vue d’une prise de participation « fortement majoritaire », indique à News Assurances Pro, Christophe Arrebolle, président de Stelliant, soit un peu plus de 70% selon nos informations. « Les managers actionnaires de GM Consultant restent dans le schéma de développement de ce nouvel ensemble ». Seul Paul Marie, l’un des co-fondateurs de GM Consultant « partira vers de nouveaux horizons, précise Laurent Mayet, également co-fondateur du cabinet d’expertise. Mais c’était prévu avant même que nous envisagions de rejoindre Stelliant ».

Le rapprochement des deux entités spécialisées dans l’expertise des risques industriels à l’international devrait permettre à Stelliant de disposer d’un pôle TGS- GMC de plus de 400 collaborateurs pour 50 M€ de chiffre d’affaires. « TGS et GM Consultant garderont leurs marques et leurs savoir-faire respectifs avec une grande complémentarité entre les deux équipes. La phase de consultation des IRP vient d’être lancée », précise Christophe Arrebolle. « Nous visons la signature définitive de ce rapprochement au début de l’été pour être prêt à la rentrée », indique de son côté Laurent Mayet, co-fondateur de GM Consultant. Ce dernier gardera la direction générale de GM Consultant.

Depuis quelques jours les deux entités ont également commencé à informer les compagnies d’assurance de ce futur rapprochement, « avec des retours très positifs. Les assureurs ont saisi la complémentarité de nos compétences », explique ensuite le président de Stelliant. « Nous sommes positionnés sur la RC et les spécialités de niche alors que TGS est plutôt orienté sur le dommages technique. Nous sommes parfaitement complémentaires », renchérie Laurent Mayet.

Six mois après le rachat de Phenix, Stelliant poursuit sa stratégie de développement dans le but d’étendre sa gamme de services et d’expertises (Bâtiment, Bris de Machine, Perte d’Exploitation, Responsabilité Civile Industrielle et Généraliste, Cyber, Finance, Automobile). « D’autres opérations de croissances externe peuvent faire sens à l’avenir, si tant est qu’elles puissent nous permettre de compléter notre expertise sur certains métiers. De même, les sociétés qui nous rejoignent doivent pleinement s’inscrire dans notre démarche entrepreneuriale », conclut Christophe Arrebolle.