C. Arrebole (Stelliant) : “Nous devrions atteindre les 500M€ de CA”

Arrebole Stelliant
Christophe Arrebole est PDG de Stelliant

INTERVIEW – Christophe Arrebole, PDG de Stelliant, répond aux questions des News Assurances Pro concernant l’activité de son groupe. Entre axes de développement, actionnariat et sujets d’ESG, il partage également les premiers éléments du futur plan stratégique de l’entreprise.

Comment s’est passé l’exercice 2023 pour Stelliant ?

Le groupe Stelliant a de nouveau progressé d’environ 7% sur l’année pour atteindre les 350M d’euros de chiffre d’affaires.
Nous avons réussi à consolider notre expertise sur le segment Corporate ainsi que sur le segment de la gestion déléguée (TPA), notamment sur la gestion de sinistres. Nous avons également fait progresser notre activité de gestion de l’urgence et consolidé notre partie conseil et prévention autour du risque cyber.

Finalement 2023 a été marquée par nos deux grands piliers d’activités que sont le « loss adjusting » (dont 160M de CA pour nos spécialités, 50M d’euros de CA pour les sinistres de fréquences) et « l’emergency » (dont 60M d’euro de CA pour les interventions d’urgence et l’ingénierie et 80M d’euros pour nos solutions résolutoires).

Face à l’accélération des Cat Nat, quelles ont été les répercussions sur le marché de l’expertise et in fine sur Stelliant ?

Au-delà des inondations et des tempêtes, c’est dans un premier temps la sécheresse qui nous a occupé. Nous n’avons pas été surpris par les volumes et avions anticipé le phénomène fin 2022 en formant des effectifs dédiés.

Concernant les dernières tempêtes et inondations, en particulier dans le Nord, les équipes ont été fortement mobilisées. Évidemment avec beaucoup de volume sur le risque « Particulier » mais également pour les comptes Corporate, tant sur la partie expertise que pour la partie d’urgence et de solutions.

La sécurisation des sites industriels, la reprise d’activité ou encore la gestion de crises sont aujourd’hui des activités sur lesquelles nous sommes de plus en plus sollicités et où des axes d’amélioration – notamment via la prévention – sont possibles. Nous avons pleinement un rôle à jouer.

Comment abordez-vous les problématiques RSE et les obligations liées aux climats sur votre activité et celle de vos partenaires ?

Nous veillons d’abord à nos propres actions en interne et sur notre écosystème de travail. Nous avons par exemple une importante problématique au sujet des déplacements de nos experts à travers notre flotte de véhicules. Concernant les sujets sociaux, nous lançons également des démarches autour du handicap et des actions locales à travers nos implantations en régions.

De plus, nous sommes prescripteurs de solutions réparatoires, notamment en construction, en dommages ou encore en ingénierie. Nous préconisons par exemple l’installation de réducteurs d’eau chez les particuliers, nous travaillons aux problématiques de renouvellement ou de réutilisation de matériaux. Mais il faut que ces actions se fassent de concert avec le reste de la profession, et plus particulièrement les assureurs.

Quelle est votre politique d’acquisition et d’harmonisation des marques au sein du Groupe ?

Ces derniers mois notre priorité était de privilégier l’intégration des dernières acquisitions et constituer des pôles structurés d’activité. Dans notre approche stratégique, nous avons par exemple créé un pôle dédié à la relation client et à la gestion déléguée (TPA) avant de créer une marque chapeau « Stelliant Relation Client & TPA ».

C’est une façon de donner du sens à l’ensemble nos activités, notamment auprès des clients. Sans doute, les prochaines étapes consisteront à aligner nos marques et nos métiers pour mieux mettre en avant nos compétences et encore augmenter notre visibilité.

Pour conclure sur de possibles acquisitions, nous regardons beaucoup de dossiers mais avec comme critère prioritaire l’intérêt et la complémentarité stratégique.

La composition capitalistique de Stelliant a-t-elle vocation à changer prochainement ?

Notre actionnaire Naxicap détient aujourd’hui 85% du capital de Stelliant, aux côtés de 200 managers du Groupe.

Dans les réflexions que nous menons actuellement sur notre futur plan stratégique, notre actionnaire est parfaitement conscient des perspectives de croissance du Groupe à horizon 2028 / 2029.

Naxicap est clairement en position d’accompagnement de notre développement.
En parallèle, nos métiers sont étroitement liés aux personnes, à leurs compétences, à leur implication. C’est pour ces raisons qu’il nous paraît important d’associer le plus largement possible les équipes et le management comme nous l’avons fait régulièrement ces dernières années.

Quels sont les objectifs à plus ou moins longs termes du Groupe et que va contenir votre futur plan stratégique ?

Nous finalisons actuellement la première phase de ce plan stratégique avant de la partager ensuite dans un second temps avec les managers du Groupe.
Nous allons à horizon 2028/2029 nous inscrire dans la continuité en nous appuyant sur nos deux piliers que sont les activités de « Expertise/ Loss Adjusting » et de « Urgences / Recovery / Gestion de crise ».

Nous souhaitons nous renforcer encore auprès de nos grands clients autour de l’activité Corporate mais aussi faire croître notre expertise sur les sinistres de fréquence de particulier.
Surtout, le choix que nous avons fait de nous renforcer dans la gestion de crises porte aujourd’hui ses fruits et va nous permettre de pousser davantage nos activités de conseil et de prévention. Cela passera notamment par une stratégie d’innovation dont l’un des exemples est les jumeaux numériques développés par Stelliant que nous présentons à nos clients à l’occasion de l’édition 2024 de l’Amrae.

In fine, ce plan 2024-2028/2029 devrait nous permettre d’atteindre les 500M d’euros de chiffre d’affaires.

AXA XL

AXA XL est la division d’AXA dédiée à l’assurance des grandes entreprises, des ETI et des risques de spécialités. Plus qu’un assureur, un partenaire de confiance qui accompagne ses clients dans leur développement, pour gérer les risques les plus complexes et renforcer la résilience de leurs opérations, à tout moment et partout où ils en ont besoin.

En savoir plus


Que pensez-vous du sujet ?