E-constat auto : Bilan un an après le lancement

Environ 10.000 constats dématérialisés ont été envoyés aux assureurs après un accident de la route, un an après le lancement de ce “e-constat auto”, a annoncé mardi l’Association française de l’assurance (Afa).

Dans le même temps, l’application permettant de remplir ce constat électronique, disponible sur les plateformes iOS d’Apple et Android de Google, a été téléchargée près de 300.000 fois. Projet qui a mis 18 mois à voir le jour, le “e-constat auto” ne s’est pas substitué au traditionnel constat papier, apparu en 1964 et qui continue à exister.

Mais avec environ 3 millions d’accidents de voitures par an en France et plus de 5 millions de constats, cet outil offre de nouveaux avantages pour le secteur, entre économie de papier et meilleur gestion des flux notamment.

L’assuré, lui, est censé être remboursé plus rapidement après un sinistre. “Plusieurs fédérations étrangères d’assureurs ont (…) montré leur intérêt pour le déploiement de cette application dans leurs pays”, ont souligné dans un communiqué Bernard Spitz et Pascal Demurger, respectivement président et vice-président de l’Afa.