Dette / Exposition : Helvetia se veut solide et confiante

Malgré une exposition importante dans les pays d’Europe du Sud, la compagnie d’assurances Helvetia se veut confiante, notamment grâce à ses activités en Suisse.

« La structure des activités d’Helvetia est très robuste avec un marché intérieur stable et des débouchés très diversifiés à l’étranger », a déclaré son CEO Stefan Loacker, dans une interview accordée à la St. Galler Tagblatt. La Suisse, pays d’origine de la compagnie, représente plus de 50% de ses recettes de primes. « Mais nos affaires en Allemagne, en Autriche, en Italie, en Espagne et en France sont toutes rentables et offrent des perspectives à long terme », explique ensuite M. Loacker.

A propos de la dette des pays européens, la solidité d’Helvetia ne semble pas ébranlée par ces difficultés. « Nous sommes convaincus que les économies italiennes et espagnole seront capables de relever les défis qui se présentent à elles » (Helvetia réalise 20% de volume d’activité en Italie et 7% en Espagne). « Les risques propres en tant qu’assureur des pays en crise sont tout à fait sous contrôle, dans la mesure où la composante en emprunts d’État italien et espagnol ne représente que 3% des placements », a-t-il précisé.

Le patron d’Helvetia envisage même un potentiel de croissance à moyen et long termes das les pays de l’Europe du Sud. Selon ce dernier, les assureurs privés pourraient même avoir une plus grande place dans les programmes d’économies publics en raison de la réduction des prestations sociales.

Sources : AWP