Dépendance : L’assurance-vie au secours de la perte d’autonomie ?

Via le blog d’un de ses journalistes politiques, le journal Le Monde évoque l’idée de Nicolas Sarkozy qui serait d’utiliser l’assurance-vie pour financer la dépendance. Selon le quotidien, le chef de l’État envisage de transformer le capital accumulé par les contrats épargne en rente pour financer la perte d’autonomie.

Selon Le Monde, Nicolas Sarkozy envisagerait d’utiliser les fonds accumulés par les contrats d’assurance-vie en rente pour financer la dépendance des personnes âgées. Via son blog, le quotidien rapporte les propos d’un proche du président qui déclare que « si cela permet de mobiliser un milliard d’euros par an, ce n’est pas mal ». Ainsi, chaque citoyen pourraient choisir entre transmettre son capital à ses héritiers en cas de décès, ou subvenir à sa propre perte d’autonomie avec une sortie en rente.

L’État doit malgré tout réussir à trouver d’autres sources de financement pour couvrir la dépendance. Toujours selon un proche de Nicolas Sarkozy que cite Le Monde, le chef de l’État « exclut d’avoir recours à une assurance privée obligatoire, qui susciterait un débat idéologique et ne serait efficace qu’au bout d’une quinzaine d’année, le temps que les Français aient versé suffisamment de primes ». De leurs côtés, l’augmentation de la CSG des retraités ou la création d’un nouveau jour férié semblent des idées révolues. Les travaux et concertations régionales qui se déroulent actuellement sous la responsabilité de la Ministre des Solidarité et de la Cohésion Sociale, Roselyne Bachelot, pourraient apporter, d’ici le 30 juin prochain ( date à partir de laquelle le président de la république fera ses arbitrages), d’autres propositions de financement.

Source : Le Monde