Courtage : Willis repousse à 2016 la prise de contrôle de Gras Savoye

Willis ne prendra le contrôle de Gras Savoye qu’en 2016, soit un an après la date initialement prévue.

Le courtier Willis a annoncé mardi dans la soirée qu’il ferait une offre sur le courtier français Gras Savoye en 2016, contre 2015 prévue initialement.
Déjà actionnaire à 30% de Gras Savoye, Willis se donne donc un an de plus pour prendre le contrôle complet du premier courtier français.
Un communiqué diffusé entre le 16 et le 17 avril affirme que le prix de rachat sera calculé sur les performances du courtier entre 2014 et 2015.

L’annonce n’est pas vraiment une surprise. La situation de Gras Savoye évoqué par son directeur général François Varagne depuis la fin d’année 2012 dans ses très rares sorties médiatiques montrait que des discussions avaient lieu entre les différents actionnaires, et notamment Willis et le fonds Astorg.

Dans le communiqué du courtier, le directeur général de Willis Dominic Casserley affirme que “cet amendement est bon pour Gras Savoye et bon pour Willis et nos actionnaires“. Il vante “l’excellente opportunité de croissance” que représente Gras Savoye pour Willis du fait de son implantation “dans les marchés à croissance rapide d’Europe de l’Est, d’Afrique, du Moyen Orient et d’Asie“. Surtout, il s’agit de donner du temps au courtier de mettre en œuvre “les restructurations” engagées et notamment le plan de sauvegarde de l’emploi dans lequel 291 postes en France sont en jeu.

Willis donnera au sa décision finale en mai 2015 aux autres actionnaires de Gras Savoye, le fonds Astorg et les familles Gras et Savoye, fondatrices du courtier.