Courtage : Sfac et Sycarif fusionnent et…

Les assemblées générales du Sfac et du Sycarif ont approuvé à l’unanimité la fusion des deux syndicats donnant naissance à la CSCA Île de France et Ouest.

A partir du 1er décembre prochain Sfac et Sycarif n’existeront plus, les deux entités ayant fusionné au sein de la CSCA Île de France et Ouest. Une sacrée pierre à l’édifice du nouveau projet d’union de la CSCA, puisque le syndicat francilien avait fait capoter le précédent projet. Cette fois-ci, il est bel et bien de la partie. Son président, Damien Vieillard-Baron se partagera d’ailleurs la présidence de la CSCA régionale avec Alain Morichon, président du Sfac.

Cette chambre régionale pèse a elle seule quelque 60% du chiffre d’affaires du courtage en France et regroupe environ 600 adhérents. Au sein de la future structure faitière nationale, elle sera représentée par 10 administrateurs dont 5 sont issus des rang du Sfac et 5 des rangs du Sycarif. Reste encore quelques détails sur l’aspect juridique de cette structure faitière pour apporter un point final au projet d’union de la CSCA. Sfac et Sycarif montrent la voie aux autres syndicats régionaux qui devraient faire de même.

« 90% du travail est derrière nous », indique Alain Morichon. Restent des discussions sur la forme juridique de la structure faitière. Richard Restuccia, président de la CSCA, estime que tout devrait être bouclé au début de l’année 2016.

“Cette fusion va nous permettre de mutualiser nos moyens et donc d’offrir plus de services et ainsi attirer de nouveaux adhérents”, explique Damien Vieillard-Baron. Car la course aux adhésions fait rage entre la CSCA et Planète Courtier autre syndicat de courtage qui a vu le jour cette année sous l’impulsion du Syndicat 10.