Courtage : La CNCEF se positionne sur l’autorégulation

La CNCEF et ses associations affiliées ont décidé de créer la Chambre nationale des conseils intermédiaires en assurances (CNCIAS), candidate pour devenir une des associations représentatives du courtage dans le cadre du projet d’autorégulation actuellement emmené par le Trésor.

A l’occasion de son assemblée générale qui se tenait mercredi 3 avril, la CNCEF (Chambre nationale des conseils experts financiers) et ses associations affiliées (CNCIF, CNCIOB et CNCEIP) ont officialisé la création d’une chambre dédiée aux conseils-intermédiaires en assurance. Baptisée Chambre nationale des conseils intermédiaires en assurances (CNCIAS), cette structure est candidate pour être une des futures associations désignées par le Trésor pour accueillir et représenter les courtiers en assurances et leurs mandataires dans le cadre du projet d’autorégulation de la profession.

« La future CNCIAS (Chambre Nationale des Conseils Intermédiaires en Assurances) qui prétend à l’agrément de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), sera chargée du suivi de l’activité, de l’accompagnement de ses membres et de la défense de leurs intérêts. Elle exercera des missions en matière de médiation, de capacité et formation professionnelle, de vérification des conditions d’accès, d’accompagnement et de vigilance en matière d’exercice de l’activité », indique la CNCEF dans un communiqué. Et la chambre de préciser que l’autorégulation harmonisera les pratiques des professionnels du patrimoine entre les produits financiers et les produits assurantiels. « L’accompagnement déjà fait pour l’activité de CIF, pourra être décliné auprès de l’ensemble de ces intermédiaires. Cette autorégulation des courtiers concernera les IOBSP en 2021 », précise la CNCEF.