Construction / LPS : Elite Insurance placée sous administration

Deux semaines après avoir été sanctionné par l’ACPR, Elite Insurance vient d’être placé sous administration par les autorités financières de Gibraltar qui ont déclaré la compagnie insolvable.

Les déboires d’Elite se poursuivent. Quelques jours seulement après avoir été sanctionnée par l’ACPR qui a interdit à la compagnie d’exercer en France durant deux ans, l’assureur vient d’être placé sous administration par son autorité nationale de tutelle, la commission des services financiers de Gibraltar (GFSC).

« La GFSC précise qu’après examen de sa capacité financière, Elite a été déclarée insolvable. Dans l’incapacité de poursuivre la procédure antérieurement décidée (ndlr : ‘scheme of arrangement’) la société a été placée sous administration par la Cour suprême de Gibraltar le 11 décembre 2019. Messieurs Edgar Lavarello et Dan Scharzmann, du cabinet PWC, ont été désignés comme Administrateurs de la compagnie », indique l’ACPR dans un communiqué ().

Le gendarme gibraltarien de préciser qu’Elite cessait temporairement le règlement des sinistres, les administrateurs désignés s’employant à rassembler les actifs de la compagnie en vue de régler les créanciers. « La procédure d’administration a également pour conséquence la restriction des droits des créanciers, notamment quant à leur possibilité de poursuivre ou d’initier des procédures judiciaires », indique l’ACPR .

Placé en run off en juillet 2017, puis racheté par Armour Group (spécialiste du run-off), Elite, qui opérait en France en assurance construction via le mécanisme de libre prestation de services, était notamment distribué par des mandataires comme SFS ou EISL et réassuré par le nnéo-zélandais CBL.