Chronique : La perspective “positive” traduit un profil financier plus solide pour le groupe Ageas

Cette chronique de Gwénaëlle Gibert, Associate Director Insurance chez Standard and Poor’s, revient sur la notation et les perspectives du groupe d’assurances belge Ageas. Cette chronique fait suite à une évolution de la perspective du groupe qui passe de stable à positive. L’agence explique les raisons de cette évolution.

Le 20 décembre 2013, Standard & Poor’s a révisé de “stable” à “positive” la perspective attachée à la note de solidité financière “A-” de AG Insurance, la principale filiale du groupe belge Ageas.

Ce changement de perspective reflète l’amélioration du profil de risque financier du groupe Ageas. Cette amélioration est essentiellement attribuable au renforcement de la solvabilité ajustée des risques et du potentiel de résultats futurs en assurance-vie. De plus, nous avons révisé notre opinion sur la flexibilité financière du groupe, laquelle cesse d’être un facteur négatif de la notation comme c’était le cas précédemment. Ainsi, la perspective positive se base sur notre estimation que le groupe Ageas devrait générer, au cours des deux prochaines années, des résultats suffisants au maintien de sa solvabilité ajustée des risques, que nous considérons très solide.

Nous tenons également compte des efforts menés par Ageas au cours des deux dernières années afin de simplifier sa structure financière. Le groupe a entrepris de réduire progressivement les risques hérités du démantèlement du groupe Fortis. Ageas a notamment vendu Royal Park Investments, un véhicule de portefeuille de crédit structurés.  Il a aussi vendu l’option d’achat sur les actions de BNP Paribas à l’Etat belge. Plus généralement, la rationalisation de sa structure financière juridique est bénéfique aux perspectives de génération de résultat et de flexibilité financière.

Parallèlement, notre opinion sur le management et la gouvernance d’Ageas s’est améliorée, notamment au regard des retombées récentes de sa planification stratégique. Nous tenons également compte des efforts entrepris par le groupe en vue de simplifier sa structure et de poursuivre la résolution de problèmes historiques.

Concernant le profil de risque opérationnel d’Ageas, notre appréciation reste inchangée.  Nous considérons déjà le profil opérationnel comme solide, car le groupe dispose d’une forte position concurrentielle en Belgique et est présent dans de nombreux marchés. La diversité des partenariats et la diversification des produits entre les secteurs vie et non-vie sont également des points forts de son profil de risque opérationnel.