Catastrophes naturelles : Des pertes moins coûteuses en 2019

Inondations
Des véhicules engloutis par des inondations.

Les pertes économiques liées aux catastrophes naturelles et désastres humains ont été moins élevées en 2019, à 140 milliards de dollars, contre 176 milliards en 2018, selon une première estimation du réassureur suisse Swiss Re publiée jeudi.

A elles seules, les catastrophes naturelles ont engendré environ 133 milliards de dommages, en baisse de 20% par rapport à 2018. Les 7 milliards restants résultent des désastres engendrés par l’homme (tels que les incendies ou accidents industriels), en baisse de 31%. Concernant les pertes humaines, quelque 11.000 personnes sont décédées ou ont été portées disparues au niveau mondial.

Les pertes prises en charge par les compagnies d’assurance ont avoisiné 56 milliards de dollars (50,3 milliards d’euros), soit un chiffre inférieur à la moyenne sur les dix dernières années. En 2018, les dommages couverts par les assureurs se montaient à 93 milliards de dollars, a rappelé le groupe suisse. Les cyclones tropicaux ont été les événements les plus dévastateurs. Au premier semestre, les cyclones Idai et Kenneth au Mozambique et dans les pays voisins ainsi que le Cyclone Fani en Inde ont fait à eux seuls près de 1.400
victimes.

Les coûts pour les assureurs ont cependant été modérés compte tenu de la faible couverture en termes d’assurance dans ces régions. Sur la seconde moitié de l’année, l’ouragan Dorian qui a frappé les Bahamas et la Caroline du Nord aux États-Unis a par contre engendré à lui seul de près de 4,5 milliards de frais pour les assureurs. Parmi les événements les plus coûteux en termes de pertes assurées, letyphon Faxai en septembre au Japon a engendré quelque 7 milliards de dollars de coûts pour les assureurs. Les coûts pour les assureurs liés au typhon Hagibis le mois suivant sont pour leur part évalués à environ 8 milliards de dollars.

Que pensez-vous du sujet ?