Cat Nat / Réassurance : Les catastrophes naturelles de ce début d’année ne suffiront pas à stopper la baisse des tarifs de réassurances

D’après le réassureur Willis Re les catastrophes naturelles du début d’année au Japon et en Nouvelle-Zélande, pour ne citer qu’elles, ne seront pas suffisantes afin de stopper le phénomène de baisse des tarifs de réassurance.

Pour le courtier en assurance Willis Re, les séismes qui ont notamment secoué les zones du nord-est et de l’est du Japon en mars ou encore la ville de Christchurch en Nouvelle-Zélande en février, ne sont pas les instigateurs de la baisse des prix en réassurance au niveau mondial.

Pour que la situation s’inverse et que l’on assiste à un retournement des marchés, « il faudrait un déclencheur supplémentaire », souligne le courtier. Cela se traduirait par l’arrivée d’une nouvelle catastrophe par exemple, voir la reprise de l’inflation, ou encore des agitations sur les marchés financiers qui pénaliseraient les résultats des réassureurs.