Bourse : L’Autriche prolonge l’interdiction de certaines spéculations sur des titres d’assureurs

L’Autorité de régulation des marchés financiers en Autriche (FMA) a annoncé lundi qu’elle allait prolonger jusqu’à fin mai 2011 l’interdiction des ventes à découvert, en vigueur depuis deux ans.

Les titres concernés sont ceux des banques Raiffeisen International et Erste Bank, ainsi que des assureurs Uniqa et Vienna Insurance Group, a précisé la FMA dans un bref communiqué.

L’interdiction a plusieurs fois été prolongée depuis son adoption en octobre 2008, au plus fort de la crise financière. Elle ne peut à chaque fois être étendue que de six mois.

La technique des ventes à découvert, beaucoup pratiquée par les fonds spéculatifs (“hedge funds”), consiste à emprunter une action dont on pense que le prix va baisser et à la vendre aussitôt, avec l’espoir d’empocher une forte différence au moment où il faudra la racheter pour la rendre au prêteur.

Accusé d’avoir fortement amplifié la dégringolade des valeurs financières, ce mécanisme avait été interdit dans plusieurs pays européens. En France, l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) a toutefois récemment décidé de lever l’interdiction à partir de février, date à partir de laquelle cette pratique hautement spéculative sera mieux encadrée.

VIENNE, 29 nov 2010 (AFP)