Assurance vie : Les assureurs français face à un dilemme

0

Dans son tableau de bord sur l’assurance vie en France, Fitch Ratings relève que les assureurs vie français se retrouvent face à un dilemme : maintenir leurs marges ou maintenir leurs positions sur le marché.

Les taux bas représentent sans conteste une difficulté pour les assureurs vie. Et si la collecte en unité de compte a pour la première fois dépassé la collecte en fonds euros, le part de ces derniers dans le stock des assureurs restent très largement majoritaire, à hauteur de 85% selon Fitch Ratings.

L’agence de notation y voit alors un dilemme pour les assureurs vie. Soit ils protègent les marges et ils sont alors contraints de réduire les taux de rendement de leurs fonds euros. Soit ils rognent sur leurs marges en servant des taux attractifs susceptibles de leur faire maintenir, voir d’améliorer, leur place sur la marché de l’assurance vie française.

En 2014, la seconde option a été largement répandue puisque le rendement moyen des fonds euros a baissé de 0,3 point en glissement annuel pour s’établir à 2,54%. En 2015, Fitch table sur une stratégie identique. « Dans leurs efforts pour maintenir leurs volumes d’affaires, les assureurs réduiront marginalement les taux de rendement ».

Le revers de la médaille est une contrainte exercée sur les marges, d’autant que “les taux d’intérêt et les rendements des actifs resteront bas », indique Fitch Ratings dans son tableau de bord. Cela empêchera également les assureurs « de créer des tampons pour protéger leur capital de base en cas de remontée rapide des taux d’intérêt ».