Assurance à la demande : Altima cible les biens nomades

Florent Villain est directeur général d'Altima Assurances

VIDEOS – Altima Assurances, filiale du groupe Maif, s’associe avec Valoo (ex-Cbien) pour proposer de l’assurance à la demande à la journée afin de couvrir les biens nomades.

Après les liens capitalistiques, Valoo (ex Cbien) et le groupe maif, via sa filiale Altima Assurances, développent une nouvelle offre d’assurance à la demande destinée aux objets nomades des utilisateurs de Valoo.

Concrètement, ils pourront choisir d’assurer leurs biens inventoriés dans l’application en quelques clics. Le risque est donc porté par Altima Assurances. « Le choix s’est porté par Altima de part sa culture de distribution en B to B to C et parce que le contrat RaqVam de la Maif couvre biens les sociétaires du groupe », explique Florent Villain, directeur général d’Altima Assurances.

Un saut dans l’inconnu

« Nous ciblons avant tout les jeunes », ajoute David Gascoin, directeur général et co-fondateur de Valoo. Les 6 catégories correspondent ainsi aux produits plutôt utilisés par des populations plus jeunes : smartphone/tablette, ordinateur, enceinte, console de jeux, appareil photo et instrument de musique.

Pour chaque bien correspond une tarification établie par les équipes d’Altima Assurances, automatiquement affichées lorsque l’utilisateur choisie d’assurer son objet. N’ayant pas d’offre référente sur le marché français, Altima a avancé dans l’inconnu pour tarifer le risque.

La gestion de sinistres est également assurée par Altima Assurances. Un gestionnaire passera sur chaque dossier de sinistres déclaré par les utilisateurs. Se pose la question de la fréquence et de l’antisélection sur un segment avec des primes faibles et des assurances à la journée, bien que des franchises soient appliquées dans les contrats.