AIG vend sa filiale assurance-vie à MetLife

AIG devrait annoncer aujourd’hui la vente à Metlife de sa branche assurance-vie, pour l’équivalent de 15,5Mds de dollars. Le géant de l’assurance American International Group devrait donc, selon le Wall Street Journal, vendre sa filiale Alico à Metlife, le numéro 1 de l’assurance vie aux États-Unis.

AIG, l’assureur polémique contrôlé à 80% par l’État américain depuis la crise financière, obtiendra au final environ 20% de MetLife, actuel numéro 1 américain de l’assurance-vie. Les deux groupes devraient annoncer aujourd’hui qu’AIG a accepté de vendre sa branche American Life Insurance (Alico), pour 6,8Mds de dollars en cash et 8,7Mds d’actions MetLife.

AIG obtiendrait donc environ 20% de MetLife, mais avec des restrictions de droits de vote qui l’empêcheront d’influencer la stratégie de sa rivale. Un trust qui représente actuellement les clients détient 28% de MetLife, il faut noter que le groupe a réussi à traverser sans dommage la crise financière et qui devrait émettre des actions pour financer en partie ce rachat.

MetLife de son côté estime que cette acquisition accroîtra son bénéfice de 45 à 55 cents par action d’ici 2011. Les analystes attendent pour 2011 un bénéfice opérationnel par action de 4,89 dollars. Pour sa part, le dirigeant d’AIG, Robert Benmosche, qui était auparavant celui de MetLife et dont il reste un actionnaire, n’a pas participé aux négociations, qui ont été menées par une commission spécialisée au sein d’American International Group, selon le Wall Street Journal.

Avec cette vente d’Alico, et après l’accord conclu la semaine dernière pour vendre sa branche asiatique d’assurance-vie, American International Assurance, pour 35,5Mds de dollars au groupe Prudential, AIG pourra rendre à la Fed de New York 32Mds de dollars en cash dans les mois qui viennent, si les deux opérations sont bouclées comme prévu d’ici la fin 2010, souligne le WSJ. AIG devrait en outre rembourser 19Mds de dollars supplémentaires dans les années qui viennent, quand il revendra ses parts dans MetLife et dans Prudential.