Affaire PIP : Allianz de nouveau condamné

Allianz, assureur de la société de  fabrication d’implants mammaires défectueux PIP, a été condamné mardi par la  cour d’appel de Nîmes à verser une indemnité de 1.000 euros à une habitante du Vaucluse porteuse de ces prothèses, nous apprend l’AFP.

Après avoir été condamné le 11 janvier dernier par le  juge des référés du tribunal d’Avignon à verser à cette femme la somme de 4.000 euros, Allianz avait fait appel de cette décision. L’indemnisation de cette personne a donc été revue à la baisse.

La décision ne satisfait toutefois pas l’assureur qui a d’ores et déjà décidé de se pourvoir devant la cour de cassation mais une jurisprudence pourrait jouer en la faveur de la plaignante puisque l’assureur a déjà été condamné dans ce dossier, le 18 juin par le tribunal de grande instance de Lyon, à verser la somme de 19.650 euros.

Débouté par le tribunal de Toulon, Allianz, se justifiait en annonçant avoir été victime de fraudes et de tromperies de la part de la société varoise fabriquant les prothèses.