Actifs : Crédit Agricole Assurances investit dans l’éolien en France

Crédit Agricole Assurances, par l’intérmédiaire de sa filiale Predica, va prendre une participation de 50% dans une filiale de GDF Suez dédiée à l’éolien en France. Le montant de l’investissement n’a pas été dévoilé.

GDF Suez a annoncé lundi un accord avec Crédit Agricole Assurances pour lui vendre la moitié du capital d’une de ses importantes filiales dans l’éolien en France, afin de réduire la dette du groupe énergétique français de 400M d’euros.

Crédit Agricole Assurances, via sa filiale Predica, entre à hauteur de 50% au capital de la filiale de GDF Suez Futures Energies Investissement Holding (FEIH)“, qui exploite 440 des 1.200 mégawatts installés de GDF Suez dans l’éolien en France, indiquent les deux groupes dans un communiqué commun.

Cette transaction inaugure un partenariat de long terme ambitieux dont l’objectif est de faire croître le portefeuille d’actifs éoliens de FEIH“, souligne GDF Suez. Le groupe dirigé par Gérard Mestrallet indique ainsi qu’il espère porter sa capacité éolienne dans l’Hexagone à “plus de 2.000 MW à l’horizon 2016“, soit 800 mégawatts de plus qu’actuellement.

L’opération, soumise aux conditions usuelles à ce type d’opération, devrait se réaliser au cours du 1er trimestre 2014. Cette opération permettra à GDF Suez de réduire son endettement net d’environ 400M d’euros“, indique le groupe. Pour mener à bien son plan de cessions de 11Mds d’euros en 2013-2014, GDF Suez a privilégié les cessions de participations non majoritaires dans plusieurs de ses projets, réduisant la note des investissements consentis par le groupe ainsi que sa dette.

GDF Suez conservera un rôle industriel de premier plan puisqu’il restera en charge du développement, de la construction et de l’exploitation des parcs actuels et futurs“, indique-t-il. “La présence d’un partenaire investisseur de référence comme Crédit Agricole Assurances lui permet de concilier des objectifs ambitieux de croissance industrielle et d’optimisation de sa solidité financière tout en privilégiant un fort ancrage au sein des territoires“, fait valoir le groupe.

Côté Crédit Agricole, “ce partenariat de long terme permet (à sa division assurances) de poursuivre ses investissements dans les infrastructures, en particulier énergétiques“, souligne le groupe bancaire.

Paris, 09 décembre 2013 (AFP)