Stratégie : Swiss Life dévoile ses objectifs pour 2021

Bâtiment de Swiss Life
Could not resolve host: public.newsharecounts.com; Name or service not known

L’assureur suisse Swiss Life a dévoilé jeudi ses nouveaux objectifs pour 2021, s’inscrivant dans la continuité des trois précédentes années, et annoncé au passage un programme de rachat d’actions.

L’assureur suisse, qui se fixe tous les trois ans une série très détaillée d’objectifs chiffrés, compte notamment accroître le retour aux actionnaires et augmenter encore la part des revenus issus des frais et commissions, a-t-il indiqué dans un communiqué en amont d’une journée dédiée aux investisseurs.

Le groupe suisse entend cette fois faire passer la part des revenus issus des frais et commissions aux environs de 600 à 650 millions de francs suisses (environ 530 à 574 millions d’euros) alors qu’il avait placé la barre entre 400 et 450 millions de francs suisses pour la période couvrant les exercices 2016, 2017 et 2018.

Il entend également porter son taux de distribution aux actionnaires aux environ de 50 à 60% d’ici 2021, contre 30 à 50% sur le dernier cycle de trois ans. Il va également lancer un programme de rachat d’actions de 1 milliard de francs suisses qui débutera en décembre et s’étendra jusqu’à fin 2019.

L’assureur basé à Zurich mise également sur la transition numérique pour accroître son efficacité, a-t-il pointé. Dans sa liste d’objectifs, il compte notamment sur la technologie pour faire passer le taux des coûts administratifs de distribution dans les canaux de conseil indépendants en dessous de 25%.

“Nous pouvons aborder +Swiss Life 2021+ dans une position de force” a déclaré son directeur général, Patrick Frost, cité dans le communiqué, qui a souligné que le groupe était en bonne voie “pour atteindre ou surpasser” tous les objectifs qui avaient été fixé pour fin 2018.

La liste d’objectifs englobe une batterie d’indicateurs techniques dans l’assurance, qui couvrent aussi bien le montant de nouveaux contrats visé que le quotient escompté concernant le test suisse de solvabilité, ce qui permet à l’assureur de définir très précisément sa feuille de route sur trois ans. A 10H41 GMT,l’action s’appréciait de 2,04% à 390,40 francs suisses, alors que le SMI, l’indice des valeurs phares de la Bourse suisse, progressait de 0,82%.

Ces objectifs s’inscrivent dans la continuité de la stratégie de SwissLife, a réagi Daniel Bischof, analyste chez Baader Helvea, dans un commentaire boursier et sont “au moins” conformes à ses attentes, voire “quelque peu meilleurs”, notamment concernant le dividende.