RVS 2014 : Les réassureurs estiment qu’il reste des opportunités

    Après de bons résultats semestriels, Scor a confirmé qu’un an après l’annonce son plan à trois ans, le groupe était en bonne voie.

    Si la réassurance de personne, portée par Scor Global Life, a pesé dans les résultats avec les apports de Generali US en 2013, Scor Global P&C, qui porte l’activité de dommages et responsabiltés du réassureur continue à viser une politique de souscription stricte et rentable.

    Lors des Rendez-vous de septembre, le message de Scor reste le même. Le développement passera par les zones émergentes, notamment en Asie et en Amérique du Sud. D’autant que le réassureur a obtenu des autorités brésiliennes la licence nécessaire à son installation. Dans ce contexte, comment s’orientent les prix pour 2015 ? Les renouvellements montrent une érosion des prix, mais pas un effondrement. Moins de catastrophes, des assureurs qui augmentent leur rétention et des réassureurs confrontés à une forte concurrence sont autant de facteurs défavorables.

    Victor Peignet, CEO de Scor Global P&C répond à News Assurances Pro sur ce sujet, mais également sur la question de l’assurance directe, remise au goût du jour par une réassurance en quête de rentabilité.