RVS 2014 : L’assurance aérienne, touchée mais pas abattue

En marge des Rendez-vous de Septembre de la Réassurance à Monaco, retour sur un risque qui a très largement fait la une de l’actualité en 2014 : le risque aérien.

Les malheurs de la compagnie Malaysia Airlines ont mis le risque aérien en tête des sujets de préoccupation des risques de spécialités. Même si les montants ne sont pas comparables avec les événements naturels, et donc avec les grandes lignes de business des réassureurs, le coût cumulé entre la perte du vol MH370 en mars, puis la destruction en plein vol du MH17 le 17 juillet ont été des événements de nature à inquiétér. Les montants estimés pour le moment sont de 480M de dollars pour le premier et 500 à 600M de dollarspour le second. A cela s’ajoute la destruction de 90% des appareils au sol sur l’aéroport de Tripoli en juillet également pour un montant de 400 à 450M de dollars selon les estimations de l’association des Rendez-vous de septembre.

Face à cette année sinistrée, Chrisophe Graber, directeur général de La Réunion Aérienne, le spécialiste français du risque aérien, se veut rassurant. Les bonnes années permettent d’absorber les pertes. Quant aux tarifs ? Forcément, ils seront touchés…