Stratégie : Old Mutual scinde ses activités en quatre entités

Le groupe de services financiers Old Mutual, fondé en 1845 en Afrique du Sud, a annoncé vendredi qu’il allait scinder ses quatre unités en entreprises distinctes et ainsi cesser à terme d’exister sous sa forme actuelle.

« Nous avons quatre solides domaines d’activité qui peuvent atteindre leur plein potentiel en les libérant des coûts et des contraintes du groupe », a expliqué Bruce Hemphill, directeur général du groupe d’origine sud-africaine, aujourd’hui coté et basé à Londres. D’ici la fin de 2018, quatre entités seront ainsi séparées: Old Mutual Emerging Markets (marchés émergents), Old Mutual Wealth (gestion de fortune au Royaume-Uni), Nedbank (banque sud-africaine dont Old Mutual possède une part majoritaire) et OM Asset Management (gestion d’actifs).

Le groupe Old Mutual cessera ainsi à terme d’exister dans sa structure actuelle. Mais les détails de cette séparation et l’avenir précis des quatre entités n’ont pas encore été arrêtés. Old Mutual indique seulement son intention de réduire sa participation dans Nedbank pour en devenir actionnaire minoritaire.

L’entreprise avait été fondée au Cap par un Ecossais en 1845, avant d’établir son siège à Londres en 1999. Elle emploie plus de 60.000 employés. « Les détails n’ont pas encore été finalisés. En particulier, les modalités, l’étendue et le prix potentiel d’une vente de l’activité de gestion de fortune au Royaumle-Uni », ont relevé les analystes de Barclays dans une note.

Selon Grant Davids, analyste chez Nedbank Capital, « Old Mutual consistera finalement en son activité sur les marchés émergents et une participation minoritaire dans Nedbank, avec une cotation en Bourse en Afrique du Sud uniquement ».