Stratégie / Axa : Le plan Ambition 2015 se fera sur les émergents et sur les économies

Henri de Castries présentait ce mercredi 1er juin le plan stratégique du groupe « Ambition 2015 ».
L’accent est mis sur la réalisation d’objectifs financiers précis, réalisés par un déploiement dans les pays émergents et sur des économies.

Le plan Ambition 2015 dévoilé par Henri de Castries, PDG d’Axa, reprend les contours dessinés il y a quelques mois, notamment lors de la précédente journée consacrée aux investisseurs et analystes en novembre 2010.

L’assureur français se positionne clairement sur le marché des pays émergents où il entend doubler sa taille et multiplier son résultat 2,5 dans les 5 ans. « La croissance va venir des zones émergentes qui ne se résument pas qu’à l’Asie » a déclaré Henri de Casries. « Nous avons une présence croissante en Amérique Latine et nous avons une bonne position en Europe de l’Est » a-t-il ajouté lors de la présentation.

Surtout, Axa veut s’appuyer sur sa présence pour se développer en « croissance organique » en ciblant les produits les plus adaptés et les segments de marché les plus profitables pour ces zones géographiques. En Amérique du Sud, Henri de Castries a admis « regarder le Brésil » un pays où le Groupe pourrait entrer « à terme ».

L’ambition de « doubler de taille sur le plan organique » sur les marchés à forte croissance, s’accompagne dans la présentation d’Ambition 2015 d’une meilleure efficacité. Cette priorité est avancée comme essentielle pour atteindre l’objectif, avec une réalisation de 4 à 5 points dans le résultat opérationnel par action par an.

1,5Md d’euros d’économie par an

Objectif essentiel, 1,5Md d’euros de gains de productivité avant impôt se fera essentiellement sur les pays et les marchés matures. Dans ce sens, le PDG a souhaité reparler de la « transformation du direct » vers un modèle « low cost » et « construire une plateforme globale de distribution directe ».

A cette ambition s’ajoute l’efficacité en terme de coût sur la distribution, les opérations, l’informatique et les achats.
Selon les chiffres donnés par Axa, ces gains devraient être répartis comme suit : 400M d’euros sur la distribution, 600M sur les opérations, 200M pour l’informatique et 300M pour les achats.

Ces mesures ont pour but de permettre au Groupe de réduire son ratio d’endettement à 25% et de générer 24Mds d’euros de « cash flows » soit de trésorerie, sur la période. Et un résultat opérationnel pour le groupe doublé, à 6Mds d’euros à fin 2015.

Comments are closed.