Sauvetage : Bear Stearns et AIG remboursent leur dette à la Fed

La banque centrale des Etats-Unis (Fed) a annoncé jeudi avoir liquidé l’héritage des sauvetages en 2008 de la banque d’affaires Bear Stearns et de l’assureur AIG.

La branche de la Fed à New York a indiqué sur son site internet que les deux dernières structures ad hoc auxquelles elle avait prêté des fonds pour racheter les actifs de ces deux groupes, appelées Maiden Lane et Maiden Lane III, avaient « entièrement remboursé leur dû à la Fed de New York, avec intérêts ».

« Le remboursement des prêts marque l’extinction des dernières dettes envers la Fed héritées des interventions à l’époque de la crise en faveur de Bear Stearns et AIG », a ajouté la Fed de New York.

Bear Stearns, un grand nom de Wall Street, s’était effondré en mars 2008. La Fed était intervenue pour faciliter sa reprise par la banque JPMorgan Chase en rachetant des actifs à problème parqués dans Maiden Lane, grâce à un prêt de 30Mds de dollars.

AIG, numéro un mondial de l’assurance à l’époque, n’avait évité la faillite que grâce à une nationalisation en septembre 2008. Deux mois plus tard, Maiden Lane II, qui a remboursé la Fed de New York en février 2012, et Maiden Lane III avaient été mis en place pour restructurer la dette d’AIG à l’Etat fédéral.

La Fed de New York avait prêté au total quelque 44Mds de dollars et apporté 5 autres milliards en capital à ces deux structures.

« Le remboursement à la Réserve fédérale du prêt Maiden Lane III est une importante étape de plus de la transformation d’AIG », a affirmé son directeur général Robert Benmosche, cité dans un communiqué.

« Nous trouvons très encourageant la poursuite des progrès accomplis par nos partenaires à la Fed et au Trésor américain pour réduire de façon rentable l’investissement du gouvernement américain dans AIG », a-t-il ajouté.

Selon AIG, le Trésor a déjà réduit de 17,5Mds de dollars sa participation dans AIG. La Fed a perçu près de 3Mds de dollars de la vente du portefeuille Maiden Lane II, et « au vu des valeurs de marché actuelles, pourrait en gagner autant quand le portefeuille Maiden Lane III sera entièrement liquidé ».

AIG note que les autorités américaines, qui avaient mobilisé en 2008 plus de 180Mds de dollars pour éviter la disparition de l’assureur, ne détiennent plus qu’environ 30Mds de dollars d’actions.

L’action AIG a pris 2,41% à 31,03 dollars jeudi en séance à la Bourse de New York.

WASHINGTON, 14 juin 2012 (AFP)