RVS 2016 : Munich Re meilleur soutien de l’assurance

Le numéro un mondial de la réassurance, Munich Re, entend se développer sur de nouveaux marchés pour faire face à des prix en baisse.

Sans surprise, Munich Re a, à l’occasion des Rendez-vous de Septembre de Monte Carlo, admis que les prix de la réassurance allaient encore baisser dans les années à venir. Toutefois, le numéro un mondial du secteur se veut plutôt rassurant, avançant notamment une baisse des prix lors des renouvellements du 1er janvier.

Mais c’est au-delà de la réassurance que vise maintenant le groupe allemand. Avec des perspectives de croissance des primes d’assurance plus importantes pour les deux prochaines années – de l’ordre de 3% contre 1% en moyenne pour le marché de la réassurance selon Munich Re – le marché se déplace. Une raison, pour Munich Re, de développer des produits en soutien de l’innovation et des marchés émergents.

Le réassureur allemand en veut pour preuve les 500M de dollars de primes collectées dans un marché « innovation », qui inclut notamment les risques cyber et d’épidémies, exemples dévoilés lors des Rendez-vous de septembre.

En un an, son portefeuille cyber ainsi est passé de 135 à 191M de dollars, s’appuyant sur des partenariats mais également sur des couvertures nouvelles pour le marché, telles que les dommages à la réputation.

Au point de transformer l’entreprise ? « Nous n’avons pas de stratégie de transformation mais une stratégie de création d’une nouvelle branche pour apporter plus de valeurs à nos clients », répond Torsten Jeworek, responsable de la réassurance au sein du groupe. De la valeur pour les clients mais également pour l’entreprise, qui souffre comme tout le secteur des taux bas et de prix planchers.