RVS 2014 : Des tarifs, des idées et des attentes

Les Rendez-vous de Septembre attirent toujours autant à Monaco. Les réassureurs, les cédantes, les courtiers, les conseils, banques, avocats s’adonnent aux discussions dans un climat changeant, dans le ciel comme autour des tables du Café de Paris.
(Photo News Assurances Pro de 2012, mais rien n’a vraiment changé depuis, ndlr).

La 58ème édition se tient du 13 au 18 septembre 2014 et devait rassembler 2.800 inscrits. Les aléas du transport aérien en France ont toutefois refroidi quelques dirigeants, et la Principauté parlait, plus encore que d’habitude, majoritairement anglais.

Les nouveaux arrivants dans la réassurance P&C, comme les nombreux consultants et les courtiers prennent une place toujours plus importante, tandis que les réassureurs et les cédantes conservent leurs prérogatives. Si le lieu est toujours propices aux rendez-vous, premiers contacts dans les programmes qui seront signés en novembre et décembre, les thématiques tournent autour des traditionnels tarifs, et de la réhabilitation de l’Hôtel de Paris, palace d’un autre temps mais véritable théâtre des plus féroces négociations,en bras de chemise, de traités, de “quote-part” et d’ “excess” que la réassurance ait connu.

Le secteur, fort de ses résultats, doit en effet concéder que l’année 2013 et le début 2014 ont été relativement cléments. Les catastrophes naturelles américaines, qui donnent le ton d’un marché mutualisé pour absorber justement les écarts entre cette zone et le reste du monde, n’ont pas encore été trop marquantes, et les renouvellements de juillet ont révélé des tendances à la baisse, de quelques pour-cent. Mais une baisse tout de même. Et si les plus grands réassureurs ont considéré que cette baisse ne pouvait être un “effondrement” (Scor) ou qu’elle serait plus “douce dans les années à venir” (Swiss Re), elle n’en reste pas moins un thème majeur pour des cédantes qui ont pu réaliser de bons résultats et pratiquent une rétention plus importante. Un argument de poids.

Dans l’économie mondiale, la faiblesse des taux est préjudiciable mais elle est acquise et n’est plus vraiment un sujet de discussion. La grande idée est maintenant de savoir comment rentabiliser ce capital conséquent, que les nouveaux entrants auront du mal à placer à des tarifs très intéressants. Ce qui provoquera sans aucun doute possible, un grand mouvement de rapprochement d’entités petites et moyennes, et de départ des opportunistes.

Le top 5 mondial ambitionne déjà d’innover, c’est ce qu’il dit, sur des risques émergents, de (re)lancer (parfois) des souscriptions en assurance directe pour des grands comptes ou de développer les services. Rien de bien nouveau, mais quelques pistes tout de même pour avancer en marge des renouvellements qui se concluront en fin d’année. Et qui donneront la véritable tendance tarifaire, ainsi qu’une photo plus claire du marché de la réassurance mondiale.

En marge de la manifestation, l’association a réélu à sa tête Claude Tendil, président de Generali France. La prochaine édition se tiendra du 12 au 17 septembre 2015.

CCR-logo-Reassurance-FranceEn partenariat avec CCR
CCR est une entreprise de réassurance chargée de concevoir, mettre en œuvre et gérer des instruments performants répondant à des besoins de couverture de risques exceptionnels, au service de ses clients et de l’intérêt général.