RSE : Chubb n’assurera plus les sociétés liées au charbon

Logo de Chubb

Le premier groupe d’assurance américain Chubb va cesser de vendre des assurances aux sociétés dépendant largement du charbon pour leurs activités, y compris les nouvelles centrales électriques thermiques, a t-on appris lundi dans un communiqué.

Chubb vise les sociétés dont plus de 30% du chiffre d’affaires est issu de l’exploitation du charbon, ainsi que celles qui font de nouveaux investissements dans des activités fortement dépendantes de l’exploitation du charbon ou qui produisent de l’énergie par ce biais, précise le communiqué.

L’assureur suit ainsi la campagne Insure our future, soutenue par de multiples ONG, qui incite l’industrie américaine de l’assurance à cesser d’assurer et d’investir dans des projets et des entreprises des secteurs du charbon et des sables bitumineux.

“Même si les assureurs américains connaissent depuis des décennies les risques et les effets du changement climatique, ils ont continué d’assurer les projets utilisant des énergies fossiles et les sociétés qui provoquent la crise climatique”, a réagi Ross Hammond, stratégiste senior de la campagne “Insure our future”, sur Twitter.

“Un assureur aussi important que Chubb qui s’engage (…) sera un pas en avant majeur, si leur politique est aussi forte qu’ils le disent. Les autres assureurs comme Liberty Mutual et AIG doivent désormais rejoindre Chubb et reconnaitre le role que le secteur de l’assurance doit jouer dans la limitation du changement climatique”, a-t-il poursuivi.

Des assureurs et réassureurs européens comme Axa, Scor, Allianz, Swiss Re, Munich Re ou Hannover Re se sont engagés ces dernières années à limiter ou éliminer leurs investissements dans des projets de centrale et mines de charbon. Le groupe Chubb, présent aussi bien dans l’assurance des entreprises que dans celle des particuliers, a ravi en 2017 à AIG la couronne de premier groupe d’assurance américain, par capitalisation boursière.