Risques routiers : Nouvelle convention entre l’État et les assureurs

Bruno Le Roux, ministre de l’Intérieur, et Bernard Spitz, président de la Fédération française de l’assurance (FFA), ont signé une nouvelle convention de partenariat en faveur de la prévention des risques routiers.

Une nouvelle convention a été signée le 21 février entre les assureurs et l’État pour fixer les actions de prévention à mener dans les prochains 5 ans. « La mobilisation des assureurs, aux côtés de l’État, constitue un levier important de la politique de sécurité routière. Les actions qui vont être mises en œuvre, en application de la convention signée aujourd’hui, contribueront à lutter contre le fléau de l’insécurité routière et à changer le comportement de certains conducteurs sur nos routes. Cette convention s’inscrit dans la continuité des actions déjà réalisées qui ont fait leur preuve », déclare Bruno Le Roux, ministre de l’Intérieur, dans un communiqué.

Trois axes de prévention prioritaires

La lutte contre les principaux facteurs de risque d’accident est le premier axe évoqué dans la convention. Ainsi, la vitesse excessive ou inadaptée, l’alcool, les produits stupéfiants et même des distractions comme le téléphone portable feront objet de campagnes de prévention prioritaires. Le deuxième axe concerne la réduction en nombre et gravité des accidents des deux-roues motorisés. Enfin, le troisième et dernier axe consistera à développer l’éducation routière, notamment auprès des jeunes.

Depuis 1995, les assureurs s’engagent à investir au moins 0,5% du montant des cotisations de responsabilité civile automobile qu’ils encaissent à des actions de prévention des risques routiers. Les assureurs et l’Etat se sont mis d’accord pour que les sommes dédiées à ces actions prioritaires passent de 50% à 65% du budget. Les actions qui en découleront seront menées par chaque assureur ou bien via l’association Attitude Prévention. De plus, les relations entre la délégation à la sécurité et à la circulation routières et les assureurs sont renforcées, notamment à travers une grande action commune sur les deux-roues motorisés.

« La signature de cette convention témoigne de la forte mobilisation des assureurs aux côtés des pouvoirs publics pour que nos routes deviennent plus sûres. La prévention est au cœur du métier de l’assurance. Notre ambition est de développer avec les pouvoirs publics une meilleure culture du risque en France, et ce dès le plus jeune âge », affirme Bernard Spitz, président de la FFA, dans un communiqué.