Retraite : EDF lance un appel d’offres à destination des assureurs

Le groupe énergétique EDF a lancé un appel d’offres à l’intention des assureurs pour la gestion de 10,79 milliards d’euros dédiés à un régime spécial de retraite, selon un avis publié mercredi au Journal officiel de l’Union européenne.

Ce nouvel appel d’offres permettra de renforcer la sécurité de ces actifs dont l’énergéticien public délègue la gestion, a-t-on expliqué chez EDF à l’AFP. Depuis 2008, ces actifs étaient gérés par un pool d’une dizaine d’assureurs, mais EDF n’a à ce stade pas arrêté un nombre de participants pour le nouveau pool, souhaitant une diversification des offres de gestion.

Les assureurs candidats devront notamment pouvoir garantir les fonds placés, et aussi proposer deux types d’offres de gestion des actifs, dont une externe à leur groupe, précise-t-on. Au total, le coût futur de ce régime spécial de retraite, qui concerne les salariés appartenant à la branche des Industries électriques et gazières (IEG), est évalué à environ 20 milliards d’euros pour le groupe.

Seront retenus, des assureurs ayant un niveau de fonds propres supérieur à 4 milliards d’euros et une notation financière issue d’une agence de notation indépendante supérieure ou égale à BBB+ (c’est-à-dire sans risque spéculatif, NDLR), peut-on lire dans l’appel d’offres.

En termes de stratégie de placement, chaque contrat d’assurance devra investir à la fois dans des produits de taux ou d’actions, mentionne-t-il. En outre, environ 10% des encours gérés devront être investis dans de l’immobilier en Europe. Il a indiqué avoir reçu des marques d’intérêt de la part d’assureurs étrangers et de groupes mutualistes français.

Une première phase de qualification est ouverte jusqu’au 28 avril, puis les candidats sélectionnés pourront déposer leurs offres jusqu’au 15 juin. EDF devrait annoncer sa décision finale en décembre, une fois les obligations réglementaires échues.