Résultats/Deuxième trimestre 2010 : L’activité bancaire tire le bénéfice net d’ING vers le haut

Le bancassureur néerlandais ING a publié mercredi pour le deuxième trimestre un bénéfice net multiplié par plus de quinze par rapport à la même période en 2009 et supérieur aux prévisions des analystes.

Le bénéfice net est ressorti à 1,09Md d’euros pour le trimestre alors que les analystes interrogés par l’agence Dow Jones Newswire tablaient sur un bénéfice net de 742M d’euros. Au deuxième trimestre 2009 le bénéfice net s’était établi à 71M d’euros. Un bénéfice sous-jacent avant impôts de 1,5Md d’euros a été enregistré pour la période, contre un bénéfice sous-jacent avant impôts de 56M d’euros en 2009.

« C’est notre secteur bancaire qui a mené cette amélioration de nos gains », a déclaré le directeur exécutif du groupe, Jan Hommen, cité dans un communiqué. Le secteur bancaire a enregistré un bénéfice sous-jacent avant impôts de 1,61Md d’euros tandis qu’une perte sous-jacente avant impôts de 115M d’euros a été constatée pour la branche assurance.

Le groupe néerlandais explique le résultat de son secteur bancaire entre autres par une hausse des volumes et la contre-performance de sa branche assurance notamment par « la baisse des marchés boursiers durant le deuxième trimestre ». ING « continue à travailler vers la séparation opérationnelle des activités de banque et d’assurance, afin que les deux branches opèrent dans les conditions normales du commerce et de manière indépendante d’ici la fin de l’année », a rappelé M. Hommen.

« De bons progrès ont été effectués au deuxième trimestre » dans le cadre de la séparation annoncée en octobre par ING dans le but de vendre, à terme, sa branche assurance, a-t-il précisé. Le groupe néerlandais s’attend à ce que les coûts inhérents à cette séparation atteignent entre 110 à 150M d’euros pour l’année 2010, a souligné le directeur exécutif.

ING emploie 105.831 personnes à travers le monde, soit 2% de moins qu’un an plus tôt à la même période, et avait enregistré un bénéfice net de 1,33Md d’euros au premier trimestre de 2010.

La Haye, 11 août 2010 (AFP)