Résultats T3 : AIG fait mieux qu’attendu grâce à de bons rendements d’investissements

L’année dernière AIG essuyait une perte de 4Mds de dollars. Cette année, l’activité de son troisième trimestre est repassée dans le positif avec un bénéfice net par du groupe de 1,86Md de dollars.

L’assureur américain AIG est repassé dans le positif au troisième trimestre avec un bénéfice net part du groupe de 1,86Md de dollars notamment grâce à un bond de son chiffre d’affaires, alors qu’il avait essuyé une perte de 4,0Mds de dollars un an plus tôt. Le bénéfice par action ajusté ressort à 1,00 dollar par action alors que les analystes tablaient en moyenne sur 86 cents. Au troisième trimestre 2011, les résultats du groupe avaient été plombés par un déclin des marchés et une charge liée à sa filiale de location d’avions, ILFC.

Le chiffre d’affaires a bondi de plus de 38% à 17,6Mds de dollars. « AIG a de nouveau affiché un bon trimestre, reflétant la solidité de nos activités opérationnelles et de forts retours sur investissements », a commenté le directeur général Robert Benmosche, cité dans un communiqué. Il a ajouté qu’il était encore trop tôt pour évaluer l’impact financier de l’ouragan Sandy. Le siège du groupe d’assurance lui-même est privé d’électricité comme tout le sud de Manhattan, à New York, depuis le passage de l’ouragan sur la côte est américaine lundi.

L’action reculait de 1,14% à 34,8 dollars vers 16H45 GMT lors des échanges électroniques suivant la clôture de la séance officielle. La division d’assurance dommages a enregistré un bénéfice opérationnel en hausse de 60% à 786M de dollars, grâce à une baisse du nombre de catastrophes au cours du trimestre comparé à un an plus tôt, des revenus d’investissements élevés sur certains titres structurés acquis récemment et une hausse des émissions de primes. La division d’assurance vie et retraite a publié un bénéfice opérationnel de 826M de dollars, en hausse de 75% sur un an, bénéficiant également d’un bon retour sur investissement.

L’activité de location d’avions ILFC a généré un bénéfice opérationnel de 39M de dollars, dont une charge de dépréciation de 98M de dollars, contre une perte de 1,3Md de dollars au troisième trimestre 2011, qui était due à une très lourde charge de dépréciation de 1,5Md de dollars.

Enfin, l’unité de garantie de prêts immobiliers a dégagé un bénéfice opérationnel de 3M de dollars contre une perte de 98M un an plus tôt.

New York, 1er nov 2012 (AFP)