Résultats S1 2021 : Allianz résiste aux catastrophes naturelles

agence allianz
Une agence générale Allianz.

Allianz a publié vendredi un bénéfice net au deuxième trimestre en forte hausse annuelle, touché par l’impact de catastrophes naturelles mais relativement épargné par la pandémie de Covid-19, et a affiné ses prévisions pour l’année.

D’avril à juin, le géant de l’assurance a engrangé un bénéfice net part du groupe de 2,2 milliards d’euros, en hausse de 46% sur un an. Son résultat opérationnel (Ebit), à 3,3 milliards d’euros, est en hausse de 29% et devrait atterrir “dans le haut de la fourchette” de la prévision annuelle fixée entre 11 et 13 milliards d’euros, selon un communiqué.

Cette prévision tient compte de l’impact de 400 millions d’euros attendu pour le moment suite aux dégâts causés par les crues dévastatrices de juillet dans l’Allemagne de l’Ouest. Sur le trimestre écoulé, les catastrophes naturelles ont causé 607 millions d’euros de remboursements, nettement plus que les 119 millions d’euros subis il y a un an. La raison incombe aux tempêtes Volker et Xero qui se sont abattues notamment sur l’Allemagne au mois de juin. En revanche, l’impact de la pandémie de Covid-19 est jugé “non significatif” en terme de résultat de la branche dommages, alors que les économies ont rouvert au printemps sur fond de baisse sensible des cas d’infections et de poursuite des campagnes de vaccinations. Au final, cette branche phare de l’assureur a dégagé un résultat opérationnel de 1,4 milliard d’euros au deuxième trimestre, en hausse de 19% sur un an.

Les autres divisions, soit santé-vie et gestion d’actifs, ont elles amélioré chacune leur performance de près de 30% sur un an, tirées par des recettes et abondements de fonds en hausse. Les ventes globales se sont améliorées de 10,9% sur un an, à 34,3 milliards d’euros. “Le deuxième trimestre souligne une fois de plus la solide performance fondamentale d’Allianz, qui se reflète dans tous les chiffres financiers clés“, a estimé Giulio Terzariol, directeur financier d’Allianz, cité dans un communiqué. Il a déclaré à Bloomberg qu’il était encore “trop tôt” pour évaluer l’impact financier des poursuites américaines visant sa filiale Allianz GI dans la gestion d’actifs. Lundi, l’assureur évoquait un possible “impact significatif” en milliards sur ses résultats futurs.

Que pensez-vous du sujet ?