Résultats : Le réassureur Munich Re déçoit fortement au 3e trimestre

Le premier réassureur mondial Munich Re a annoncé mardi un bénéfice net de 286M d’euros au troisième trimestre, en chute de 62,6% sur un an, à cause notamment d’effets de change négatifs et de la crise de la dette en zone euro. 

Les analystes sondés par Dow Jones Newswires s’attendaient à un bénéfice net près de deux fois supérieur, à 542M d’euros.

Des effets de change négatifs ont coûté au groupe 342M d’euros de juillet à fin septembre, et des dépréciations de 230M d’euros sur ses obligations publiques grecques ont pesé pour 45 millions d’euros sur le bénéfice net, selon un communiqué.

Le groupe n’est plus exposé qu’à hauteur de 600M d’euros à la dette souveraine grecque, notée à sa valeur de marché, indique-t-il.  

Par rapport au deuxième trimestre, Munich Re a également considérablement réduit son exposition à la dette publique italienne, à 3,6Mds d’euros contre 5,3Mds d’euros auparavant.

Les résultats du groupe sont en baisse aussi bien dans ses activités d’assurance primaire que dans la réassurance et ses investissements sur les marchés de capitaux.

Ses entrées de primes brutes, toutes activités confondues, ont cependant augmenté de 6,7% sur un an, à 12,2Mds d’euros.

Le groupe table toujours sur un bénéfice net annuel, sans donner de prévision plus précise en raison des incertitudes notamment sur l’évolution des marchés financiers et des taux de change, et promet toujours de verser un dividende stable par rapport à 2010.

Francfort (Allemagne), 8 novembre 2011 (AFP)