Résultats 2022 S1 : Aegon, dans le rouge, reste confiant

    Fronton de l'assureur néerlandais Aegon.
    Fronton de l'assureur néerlandais Aegon.

    L’assureur néerlandais Aegon a fait état d’une perte nette au deuxième trimestre, notamment affecté par l’augmentation des tarifs de réassurance aux États-Unis, mais a relevé certaines prévisions.

    Le groupe a enregistré une perte nette de 348 millions d’euros au deuxième trimestre 2022, contre un bénéfice net de 849 millions d’euros il y a un an, a relevé Aegon dans un communiqué. Le résultat opérationnel s’est pour sa part établi à 538 millions d’euros, une baisse de 11% sur un an.

    L’assureur a néanmoins relevé ses prévisions pour 2022 concernant la génération de capital d’exploitation d’environ 1,2 milliard d’euros à environ 1,4 milliard d’euros. « Le premier semestre de 2022 a été l’une des périodes les plus difficiles pour les investisseurs, les marchés boursiers ayant connu leur pire début d’année depuis plus de cinq décennies », a déclaré le directeur exécutif du groupe Lard Friese, cité dans le communiqué.

    « La volatilité est demeurée alors que les banques centrales augmentaient les taux d’intérêt pour freiner la hausse de l’inflation et que la guerre en Ukraine se poursuivait », a-t-il poursuivi. Malgré le contexte difficile, M. Friese a jugé le résultat d’exploitation « solide », reflétant le recul de l’impact de la pandémie et les progrès réalisés sur un plan « d’amélioration opérationnelle ».Avec 250 millions d’euros mis de côté jusqu’ici, l’assureur s’est dit confiant en sa capacité à atteindre son objectif de réaliser 400 millions d’euros d’économies d’ici 2023.

    « Notre résultat net a été impacté par une charge non récurrente liée à l’augmentation des tarifs de réassurance aux États-Unis », a souligné M. Friese. Aegon a également augmenté ses attentes de flux de trésorerie disponible cumulé sur la période 2021 à 2023 de 1,4 à 1,6 milliard d’euros à au moins 2,2 milliards d’euros.

    Que pensez-vous du sujet ?