Résultats 2020 T1 : Le coronavirus grève le bénéfice d’Allianz

Drapeaux Allianz
Allianz a publié ses résultats.

L’assureur allemand Allianz a publié mardi un bénéfice au premier trimestre en nette baisse annuelle, en ayant subi l’impact de catastrophes naturelles et de la pandémie du coronavirus.

Sur les trois premiers mois de l’année, le bénéfice net part du groupe a fondu de 28,9% à 1,4 milliard d’euros. Le résultat opérationnel, à 2,3 milliards d’euros, contre près de 3 milliards à trimestre comparable il y a un an, est en retrait de 22% et le groupe a renoncé à son objectif annuel initial, comme indiqué dès fin avril.

“Les turbulences sur les marchés financiers causées par le coronavirus et le ralentissement de l’économie ont considérablement aggravé les conditions commerciales du secteur des services financiers”, commente le géant munichois dans un communiqué. L’assureur ne vise plus sur l’année un bénéfice opérationnel de 12 milliards d’euros, avec une marge à la hausse ou à la baisse de 500 millions en fonction des événements, crises ou catastrophes naturelles.

Il communiquera un nouvel objectif pour 2020 “dès que les effets de la ‘crise corona’ pourront être mieux estimés”. De janvier à mars, le chiffre d’affaires a certes progressé de 5,7% à 42,6 milliards d’euros, la branche dommages progressant cependant moins vite, de 4,2%, que les divisions gestion d’actif et vie/santé.

Le résultat opérationnel est lui en retrait de 29% dans la principale branche d’assurance dommage, à 1,0 milliard d’euros, et de 25% dans la branche vie-santé, à 819 millions d’euros. Ces deux divisions cumulent un effet négatif de 700 millions d’euros liés à la pandémie du coronavirus. Les pertes liées aux catastrophes naturelles, notamment les incendies qui ont ravagé l’Australie, ont totalisé 500 millions d’euros, soit un montant bien supérieur aux 100 millions constatés l’an dernier lors du même trimestre.

La branche vie a par ailleurs souffert de la forte volatilité sur les marchés financiers, où l’assureur est fortement investi. La gestion d’actifs a elle vu le montant des fonds gérés pour tiers baisser de 127 milliards d’euros par rapport à fin décembre, à 1.557 milliards d’euros. “Le premier trimestre 2020 a montré la force d’Allianz dans cette situation sans précédent”, a résumé Olivet Bâte, patron du groupe.

Que pensez-vous du sujet ?