Résultats 2019 T3 : Bénéfice net en hausse pour Generali grâce à des cessions

Le siège de Generali

L’assureur italien Generali a annoncé le 7 novembre une hausse de son bénéfice net de 16,6% sur les neuf premiers mois de l’année, à 2,16 milliards d’euros, grâce notamment à des cessions d’actifs, un résultat légèrement inférieur aux attentes des analystes.

Ces derniers tablaient sur 2,20 milliards, selon le consensus d’analystes compilé par Generali. Le bénéfice net a été gonflé par la cession, pour un montant de 475 millions d’euros, de son portefeuille d’assurance vie allemand Generali Leben et de ses activités en Belgique, a expliqué l’assureur dans un communiqué.

Le bénéfice opérationnel semestriel a lui progressé de 9,1% à 3,9 milliards d’euros, un chiffre un peu meilleur qu’attendu (3,87 milliards).

Le ratio économique de solvabilité du troisième assureur européen en matière de capitalisation boursière a diminué à 204%, contre 209% fin juin, alors que les analystes prévoyaient 206,9%.

Generali a réalisé d’excellents résultats sur les neuf premiers mois de l’année, grâce à toutes ses lignes d’activités“, malgré “un contexte caractérisé par la persistance des taux d’intérêt bas“, a commenté le directeur financier de Generali, Cristiano Borean, cité dans le communiqué.

D’ici 2021, Generali mise sur le développement de la gestion d’actifs, ainsi que sur la numérisation de son modèle opérationnel et de distribution pour doper sa croissance et ses bénéfices. Il va conserver dans le même temps un réseau de 150.000 agents, les clients tenant à un “contact physique“, selon lui.

Generali est au centre des spéculations depuis que le milliardaire Leonardo Del Vecchio est entré en septembre au capital de la banque d’affaires italienne Mediobanca, son premier actionnaire avec 13% du capital.

Le fondateur du lunetier de luxe Luxottica est d’ailleurs devenu mercredi soir le premier actionnaire de Mediobanca après la sortie de la banque italienne UniCredit de son capital.

M. Del Vecchio s’est montré critique envers la stratégie de la direction de Mediobanca, appelant à ce qu’elle se focalise davantage sur l’activité de banque d’investissement pour moins dépendre des profits générés par sa filiale de crédit à la consommation Compass et des dividendes versés par Generali.

A la Bourse de Milan, après l’annonce des résultats et la sortie d’UniCredit du capital de Mediobanca, le titre Generali gagnait 3,07% à 19,16 euros vers 10H00, dans un marché en hausse de 0,83%. Depuis le début de l’année, il a bondi de 31%.