Résultats 2019 T1 : Bénéfice en hausse pour CNP Assurances

Antoine LIssowski, DG de CNP Assurances

Le groupe CNP Assurances a fait état jeudi d’une hausse de 4,2% sur un an de son bénéfice net au premier trimestre, marqué par une activité ralentie en France mais dynamique en Amérique latine et en Europe.

De janvier à mars, le groupe a engrangé un bénéfice net de 326 millions d’euros contre 313 millions un an plus tôt, a-t-il indiqué dans un communiqué. Ce résultat est légèrement inférieur aux attentes des analystes interrogés par le fournisseur de données financières Factset, qui tablaient en moyenne sur un bénéfice net de 336 millions d’euros.

Durant ce trimestre, CNP Assurances a été confronté à “un environnement marqué par des taux d’intérêt extrêmement bas et les effets de la dégradation des marchés actions en 2018”, a déclaré son directeur général Antoine Lissowski, cité dans le communiqué. De façon générale, le groupe a essuyé un ralentissement de son activité en épargne, prévoyance et santé, compensé toutefois par la progression en assurance emprunteur, en retraite et en dommage.

Le groupe a vu son chiffre d’affaires s’effriter de 0,7% sur un an, à environ 8,5 milliards d’euros. Mais corrigé des effets de change, le chiffre d’affaires ressort en hausse de 0,6%. Dans le détail, CNP Assurances a essuyé un recul de son activité en France, lesté – entre autres – par l’environnement de taux très bas. Ses divisions d’épargne/retraite et de prévoyance/protection ont essuyé une baisse de leurs recettes. En épargne/retraite sur le marché français, “la très bonne dynamique de l’activité haut de gamme réalisée par CNP Patrimoine compense presque intégralement le ralentissement de la collecte enregistrée dans le réseau BPCE”, précise le groupe dans son communiqué.

En prévoyance et santé, l’activité sur le marché tricolore a diminué sous l’effet de résiliations de contrats fin 2018. À l’inverse, la compagnie affiche une activité dynamique en Amérique latine, région où son chiffre d’affaires ressort en hausse de presque 7%. Le groupe a notamment profité de la bonne santé de sa coentreprise brésilienne Caixa Seguradora, qui “continue de ‘surperformer’ le marché brésilien de l’assurance et d’accroître sa part de marché”.

En Europe hors France, le chiffre d’affaires est également en progression, de presque 5%, porté notamment par le Luxembourg et l’Espagne.