Résultats 2018 T1 : Le bénéfice de CNP Assurances tiré par la vie

Le siège de CNP Assurances à Paris

L’assureur français CNP Assurances, largement contrôlé par l’Etat, a annoncé mercredi une hausse de son chiffre d’affaires et de son bénéfice net au premier trimestre, à l’aide notamment d’une progression des versements en assurance vie.

Entre janvier et mars, le bénéfice net du groupe, dont le capital est dominé par l’Etat via la Caisse des Dépôts, s’est établi à 313 millions d’euros, une hausse de 3,7% par rapport à la même époque de 2017, tandis que le chiffre d’affaires a gagné 9,5% à 8,6 milliards. CNP, qui confirme ses objectifs de rentabilité pour 2018 – une hausse d’au moins 5% de son bénéfice d’exploitation -, profite d’une progression soutenue de ses recettes en France, où l’assureur réalise la grande majorité de son chiffre d’affaires à six milliards d’euros.

“On a un chiffre d’affaires qui augmente de 5% en France (…), avec notamment des activités d’épargne qui augmentent beaucoup”, a souligné lors d’une conférence de presse Antoine Lissowski, directeur financier du groupe. CNP a surtout tiré profit d’une forte hausse des montants recueillis en assurance vie sur les placements dits en unités de compte: ces derniers permettent potentiellement de meilleurs rendements, tout en donnant plus de souplesse aux assureurs, mais ils ne garantissent pas de conserver l’intégralité du capital investi.

Comme la grande majorité de la progression, CNP augmente depuis des années la part de ces placements. Au premier trimestre, les unités de compte ont représenté un quart des nouveaux versements – contre moins de 20% un an plus tôt. Reste que les “fonds euros”, qui garantissent de ne pas perdre d’argent, conservent une part très majoritaire. Au niveau international, l’assureur conserve une bonne dynamique au Brésil, son deuxième marché, où son chiffre d’affaires gagne près de 15% grâce, surtout, à l’épargne retraite. Sur ce secteur, “on a maintenant un peu plus de 10% de part de marché dans ce pays”, a souligné M. Lissowski.

Ces performances soulignent l’importance cruciale du partenariat de CNP avec la banque publique brésilienne, Caixa Economica Federal, au moment où se poursuivent de longues négociations sur son renouvellement. “La discussion se poursuit normalement avec nos partenaires”, mais “sans deadline”, a rapporté M. Lissowski, rappelant que la banque brésilienne venait de changer de président: le précédent, Gilberto Occhi, a été nommé ministre de la Santé.